[GP18] GP du Mexique à Mexico City

Le Renault F1 Team : ses pilotes, son actu etc.

Modérateurs: Heikki-spirit, Drool1, HAD RF1, noux

[GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede HAD RF1 » Ven 26 Oct 2018 16:51

Image


Image


Image

L'Autódromo Hermanos Rodríguez (Circuit des frères Rodriguez) est un circuit automobile de 4,43 km situé à Mexico, au Mexique. Son nom est un hommage aux frères Ricardo et Pedro Rodríguez, parmi les plus grands représentant du sport automobile mexicain à cette époque, décédés sur les circuits en 1962 et 1971.

Construit en 1962, le circuit accueille la même année son premier Grand Prix de Formule 1 en tant que course hors-championnat. L'année suivante, le Grand Prix automobile du Mexique intègre le calendrier du championnat du monde jusqu'en 1970, date à laquelle le site est jugé dangereux en raison de la surfréquentation par les spectateurs. Quand la Formule 1 revient en 1986, de nouveaux bâtiments pour les stands ont été construits et la sécurité améliorée. La Formule 1 quitte les lieux en 1992 et l'Autódromo Hermanos Rodríguez reste le seul circuit à ce jour ayant accueilli le Grand Prix du Mexique. La Formule 1 y fait son retour en 2015, sur un circuit largement modifié et remis aux normes.

Le circuit est situé dans le parc public Magdalena Mixhuca au nord-est de Mexico. Le circuit est la propriété de la ville, mais est actuellement exploité en concession par la Corporación Interamericana de Entretenimiento, par le biais de OCESA, l'une de ses filiales. Le circuit est loué à des organisateurs de courses, à des clubs automobiles et à des clients privés.

Le circuit a une surface très bosselée, principalement du fait que Mexico se trouve sur une région géologiquement active. En outre, avec une altitude de 2 285 mètres, l'air est plus difficile à respirer à la fois pour les pilotes et leurs voitures. Le circuit doit son nom à l'accident qui coûte la vie à Ricardo Rodriguez lors du Grand Prix du Mexique 1962 (Pedro, son frère perdra lui-aussi sa vie derrière un volant plus tard).

Le dernier virage (la peraltada) est très rapide et précède la longue ligne droite de départ/arrivée et, par conséquent, rappelle Monza. Mais contrairement à la courbe Parabolica du circuit de Monza, la courbe Peraltada est légèrement inclinée, permettant aux voitures de prendre encore plus de vitesse. C'est dans ce virage que Ricardo Rodríguez s'est tué, mais les conditions de ce décès sont restées floues et il n'a pas été possible de déterminer si l'accident est dû à un excès de vitesse ou une rupture de suspension. Après le dernier Grand Prix de Formule 1 en 1992, un stade de baseball est construit sur une partie de la courbe. Quand le Champ Car arrive en 2002, la courbe peraltada est en partie contournée par une série de virages. En 2015, le virage est renommé en Virage Nigel-Mansell, dernier vainqueur du Grand Prix du Mexique, avant son retour au calendrier de la Formule 1, en 2015.

  • 1er Grand Prix en 1963
  • 18 éditions, toutes à Mexico City
  • 24 dépassements en 2017
  • 100% de probabilité d'intervention de la voiture de sécurité
  • 9 vainqueurs partis de la pôle position sur ce circuit, soit 50%
  • Record du tour : 1:16.488 - Sebastian Vettel (pôle 2017)

Image
71 tours x 4.304 km = 305.354 km


La principale caractéristique de ce circuit est son emplacement, situé à plus de 2200 mètres d’altitude et donc bien plus haut qu’Interlagos (Brésil) ou que le Red Bull Ring (Autriche), tous deux perchés à 780 mètres. Les basses pressions atmosphériques réduisent les appuis et la traînée. Les appuis effectifs sont considérablement inférieurs à ceux observés à Monza et les vitesses de pointe sont les plus élevées de l’année. L’adhérence est faible et la voiture voit diminuer l’efficacité de son refroidissement. Voilà pourquoi des systèmes spécifiques sont nécessaires pour le groupe propulseur et les freins sur ce tracé.

  • Plein régime : 57% du tour
  • Freinage : 21% du tour
  • Vmax : 350 km/h
  • Force G la plus importante : 3,1 dans le virage 9, pendant 1,5 secondes
  • Changements de vitesse par tour : 48
  • Distance entre la grille de départ et le premier virage : 900 m
  • Longueur de la voie des stands : 370 m (moyenne : 367 m)
  • Effet du carburant : 0,31 s au tour par tranche de 10 kg
  • Consommation du carburant : 1,48 kg par tour

Image


Pneumatiques à disposition :
  • Supertendres (violet) – Hülkenberg 1, Sainz 2
  • Ultratendres (violet) – Hülkenberg 2, Sainz 1
  • Hypertendres (rose) – Hülkenberg 10, Sainz 10



Image

L’avant-propos de Cyril Abiteboul


Nous abordons le Grand Prix du Mexique dans la foulée de notre beau résultat à Austin, où non seulement nos deux voitures étaient confortablement installées au sein du top dix, mais où elles étaient aussi les deux premières derrière les écuries de pointe. Cela s’était déjà produit à Montréal plus tôt dans l’année. Après quelques épreuves certes difficiles, cette performance intervient à un moment important de notre saison. Plus que les quatorze points gagnés sur nos plus proches rivaux, nous avons également démontré le véritable potentiel de notre combinaison « équipe-voiture-pilotes ».

Cela dit, il y a peu de temps pour s’attarder sur ce résultat puisque nous nous rendons immédiatement à Mexico pour la prochaine manche. Nous nous efforcerons d’atteindre nos attentes habituelles concernant les performances en qualifications afin d’être bien placés et de connaître une bonne course.

Il reste encore beaucoup de travail et de chemin à parcourir avant de voir le drapeau à damier à Abu Dhabi. Nous sommes conscients que nos adversaires donneront tout. Comme nos usines sont complètement tournées vers 2019, notre équipe de course et nos pilotes en feront de même pour nous assurer d’être à la meilleure place possible au Mexique, au Brésil et à Abu Dhabi pour défendre notre position au Championnat Constructeurs. 


Nico Hulkenberg


Qu’est-ce qui fait de Mexico une destination si agréable ?
Mexico fait partie de ces lieux dont se dégage une atmosphère particulière. Le circuit est assez ancien et chargé d’histoire. Quand vous vous y rendez, vous ressentez ce lien avec la course, un peu comme à Interlagos ou à Silverstone. J’apprécie beaucoup cela. Mexico est une ville immense, peut-être la plus grande que j’ai pu visiter. J’ai déjà eu la chance de la survoler en hélicoptère et c’était époustouflant. Évidemment, il y a quelques problèmes de circulation, mais cela peut arriver. Il fait généralement très beau, les fans sont très accueillants et passionnés et c’est ce qui en fait un week-end amusant.

Où se trouvent les principaux défis en piste ?
L’Autodrome des frères Rodriguez est un circuit difficile à négocier. Il est situé à haute altitude, à un peu plus de 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer, donc nous perdons de l’appui en raison de la faible densité de l’air. La voiture semble légère, un peu flottante, mais nous y atteignons la pointe de vitesse la plus élevée de toute la saison avec 340 km/h dans la ligne droite des stands. Le tracé comporte beaucoup d’enchaînements qui peuvent paraître assez simples sur le papier, mais ils sont loin d’être faciles. C’est très technique et c’est un tour compliqué. Le point d’orgue se trouve dans les deux derniers virages et la section au cœur du stade. C’est une belle expérience, surtout quand les tribunes sont combles et que l’on peut entendre le bruit !

Que pensez-vous de votre brillante sixième place à Austin ?
Je suis très content du résultat d’Austin, non seulement d’un point de vue personnel, mais aussi pour l’équipe dans sa globalité puisque Carlos et moi avons marqué de gros points. C’est la meilleure performance d’ensemble de Renault depuis mon arrivée. C’est très satisfaisant et toute l’équipe a fait un travail remarquable. Notre belle qualification a fait la différence et notre rythme de course était à nouveau compétitif. Tout est encore possible. Il reste trois manches et nous devons confirmer au Mexique. Nous savons que ce ne sera pas facile, mais Austin donnera un coup de pouce à tout le monde à Enstone et à Viry. Nous allons prendre les trois prochaines courses les unes après les autres et viser une double entrée dans les points sur tous les week-ends.


Carlos Sainz


Que dire du Grand Prix du Mexique ?
Le Grand Prix du Mexique est populaire chez les pilotes et c’est un week-end où je prends beaucoup de plaisir. L’atmosphère est particulière et nous y ressentons pleinement la passion et l’énergie des fans. Concernant le circuit, c’est une piste difficile où l’appui effectif est faible. Au volant, la voiture semble plus légère que d’habitude. On retrouve un mélange de longues lignes droites, de courbes rapides et de virages sinueux à enchaîner parfaitement, notamment au cœur du stade dans le dernier secteur. La marge d’erreur est inexistante entre ces tribunes bien garnies qui nous observent sous tous les angles !

Qu’appréciez-vous au sujet de cette ambiance ?
Les Mexicains sont clairement passionnés par la Formule 1. Vous vous en rendez compte tout au long du week-end. Ils n’ont que Checo à soutenir, mais comme ils sont hispanophones, Fernando et moi jouissons aussi d’un grand soutien. Je le ressens ainsi en tout cas. Culturellement, j’aime le Jour des Morts et ils se donnent à fond à cette occasion. C’est formidable de voir les fans lors de la parade des pilotes et c’est unique de pouvoir dire « hola » à plus de 200 000 personnes.

Aimez-vous la cuisine mexicaine ?
J’apprécie la cuisine mexicaine, à condition qu’elle ne soit pas trop épicée. C’est un peu ironique d’être surnommé Chilli alors que je n’aime pas les plats épicés ! Au Mexique, les quésadillas sont mon péché mignon. C’est rapide et facile à faire, sans être trop piquant. Tout a meilleur goût que le burger que Nico m’a préparé la semaine dernière !

À quel point le rendez-vous d’Austin était-il plaisant ?
C’est un résultat énorme pour l’équipe. Nous avons travaillé très fort tout le week-end pour l’obtenir et le travail a porté ses fruits. Nous avions définitivement un meilleur rythme et j’espère que nous pourrons poursuivre sur cette lancée au Mexique et sur les autres courses. Nous devons continuer de marquer des points. Nous ne devons pas nous relâcher, car nous savons que tout peut arriver d’ici la fin de la saison. Cela nous donne tout de même un gros coup de pouce. Nous devons donc en profiter et récidiver au Mexique.


Nick Chester


Quel impact a une telle altitude sur les monoplaces ?
De nombreux aspects de la voiture sont affectés en altitude. L’air est moins dense, donc l’appui et la traînée sont moindres pour un réglage d’aileron donné. Il est également moins efficace pour refroidir les freins et le moteur, qui reçoit par ailleurs moins d’oxygène. Cela est atténué par l’induction forcée du turbo, mais celui-ci doit tourner plus vite pour générer assez de pression. L’effet de la densité de l’air est significatif puisqu’en utilisant au Mexique les mêmes angles d’aileron qu’à Monaco, le niveau effectif d’appuis équivaut à celui de Monza.

Que dire du tracé ?
Il y a plusieurs courbes lentes, notamment dans la spectaculaire section au cœur du stade. Ce type de virages a tendance à convenir à notre voiture. Il est difficile d’y générer de l’adhérence et la mise en température des pneumatiques est tout un défi en raison du manque d’appuis effectifs. Cela représente beaucoup de travail pour les pilotes et les ingénieurs.

C’est un circuit relativement récent, continuons-nous d’en apprendre sur la piste ?
Nous avons déjà beaucoup appris et nous en avons tiré des leçons intéressantes, surtout sur le plan du refroidissement les premières années. Nous en savons beaucoup plus à ce sujet et sur les réglages que lors de notre première venue. Les simulations sont très importantes, mais il n’y a rien de mieux que la piste pour comprendre toutes les subtilités.

Comment tous les éléments se sont assemblés à Austin ?
Le milieu du peloton est tellement serré, notamment en qualifications, que les petits ajustements effectués après une analyse minutieuse des données ont fait toute la différence. Nous avions d’entrée le bon équilibre avec la monoplace. Cela a aidé vu le peu de temps de roulage que nous avons eu. Le tracé nous convenait davantage que Suzuka ou Sotchi, et Carlos et Nico ont fait un travail exceptionnel. Notre rythme de course était très satisfaisant à Austin, d’autant que nous avons réussi à gérer l’essence et les pneus. Cela nous a permis d’hausser la cadence quand il le fallait pour que nos deux pilotes soient à l’abri. Bien sûr, nous devons réduire l’écart qui nous sépare des leaders – ce sera l’objectif de la prochaine voiture – mais Austin nous fournit un bel exemple de ce que nous pouvons faire en 2018 et viser des résultats solides lors des trois dernières courses.


Image

Vendredi 26 octobre
Essais L1 : 17h à 18h30
Essais L2 : 21h à 22h30

Samedi 27 octobre
Essais L3 : 17h à 18h
Qualifications : 20h

Dimanche 28 octobre
Course : départ à 20h10


Image

Image
Cliquez sur l'image
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11104
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede buster » Ven 26 Oct 2018 18:15

https://twitter.com/f1/status/1055860332323893248
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1174
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede fab51 » Ven 26 Oct 2018 18:35

4 moteurs Renault aux 4 premières places :w:

pourvu que ça dure :roll:
fab51
 
Messages: 243
Inscription: Sam 10 Nov 2007 09:32

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede HAD RF1 » Ven 26 Oct 2018 20:21

Les hyper sorts ont largement contribué à cette performance, mais il est intéressant de constater que les Haas les ont également utilisé et sont derrière :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11104
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede aifol » Ven 26 Oct 2018 21:40

FP2 pas mal non plus à se demander si, comme l'année dernière, Renault n'a pas été moins conservateur que les autres coté dégonflage moteur pour la haute altitude.
Avatar de l’utilisateur
aifol
 
Messages: 2539
Inscription: Mer 14 Juin 2006 21:57
Localisation: Lille

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede buster » Ven 26 Oct 2018 21:45

https://twitter.com/f1/status/1055921029418311680
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1174
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede HAD RF1 » Ven 26 Oct 2018 21:54

Ça commence à être intéressant, mais comme le dit aifol, Renault a probablement été moins conservateur côté moteur. Peut être que les autres lâcheront les chevaux demain. A noter que le top 10 est serré (hormis les 2 Red Bull qui sont sur une autre planète).

Mais les signaux sont vraiment positifs. Par contre, le moteur de Verstappen s'est arrêté net en ligne droite (similaire au problème de Ricciardo aux USA) et Ricciardo a eu de petites coupures moteur. Toujours dans la même équipe...
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11104
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede buster » Ven 26 Oct 2018 21:55

Haas à la ramasse pour ces deux séances d’essais libres
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1174
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede sport02 » Ven 26 Oct 2018 22:01

hydraulique pour verstappen
sport02
 
Messages: 423
Inscription: Sam 28 Aoû 2010 19:11

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede poop » Ven 26 Oct 2018 22:11

Les places sont plutôt au top, mais attention, 2 dixièmes en plus et c'est P10 !

C'est très serré, mais vu comment les pneus s'usent, pas nécessairement utile d'aller en Q3 avec les ultra.
A l'insolence, l'ignorance....
Image
Avatar de l’utilisateur
poop
 
Messages: 3930
Inscription: Ven 11 Fév 2005 18:58
Localisation: Nogent sur Seine (10)/Avoine (37)

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede buster » Sam 27 Oct 2018 12:21

Nouvelle BdV pour Verstappen, Raikkonen, Pérez, Alonso, Sainz et Gasly. Le pilote Toro Rosso est le seul pénalisé.

https://twitter.com/albertfabrega/status/1055960040245407744
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1174
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede Ghost Rider » Sam 27 Oct 2018 16:33

Prost semble positif et optimiste pour les derniers gp 2018 et la saison 2019...
https://fr.motorsport.com/f1/news/prost ... e/3203083/
Mais si mes souvenirs sont bons, durant l'hivers 2017, le même Prost a dit que la maquette de la RS.18 paraissait différente et impressionnante dans la soufflerie, alors que c'est une RS.17B...
Avatar de l’utilisateur
Ghost Rider
 
Messages: 1611
Inscription: Lun 18 Juin 2007 17:08
Localisation: partout et nulle part

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede buster » Sam 27 Oct 2018 18:43

https://twitter.com/f1/status/1056215275681525760
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1174
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

[GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede Myster » Sam 27 Oct 2018 20:03

BOOOOOOMMMMMM

Le retour du Dieu RICCIARDO !!!!!


Et là Horner ? Et là, on en parle de son futur employeur ???

Alleezzzzzzzzzzz
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 6868
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede Sgrud » Sam 27 Oct 2018 20:12

Génial pour Daniel qui fesse le sale gosse !!! :love: :love: :love:
Mérité surtout avec une telle malchance cette année :jap:
Verstappen se voyait le plus jeune poleman de tous les temps, il ne parlais que de ça...ça va le calmer :twisted:

Bravo à Renault, the best of the rest !!! Mais ne pas oublier que nous sommes à une seconde pleine en chassis par rapport à Red Bull...

Très belle qualif, nous pouvons être satisfaits ! :love:
Sgrud
 
Messages: 3567
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede buster » Sam 27 Oct 2018 20:26

https://twitter.com/f1/status/1056261772141826054
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1174
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede HAD RF1 » Sam 27 Oct 2018 20:52

Super content pour Daniel ! Il a toujours cette capacité à sortir un tour magique alors qu'on le croit en difficulté. Hâte de le voir chez nous :love:

Maxou doit être dépité :w:

De notre côté, on est aux places attendues. Mais j'ai quelques doutes sur la stratégie pneumatique : on sera les seuls avec Sauber a partir en hypersofts, qui ne dureront que quelques tours. On devra s'arrêter bien avant les autres, et on ressortira dans le peloton. L'approche de Force India est probablement plus rationnelle, Ocon est très bien placé pour demain avec sa 11ème place. L'idéal serait d'avoir quelques gouttes de pluie sur la grille pour laisser le choix de pneumatique libre. C'est peut être le pari de Renault :wink:

A noter, les Haas bloquées en Q1. Pas de grosse moisson de points en vue pour eux demain :)

Edit : Verstappen trouve encore le moyen d'accuser le moteur pour justifier sa pôle manquée https://motorsport.nextgen-auto.com/Max ... 32084.html
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11104
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede Dazul » Sam 27 Oct 2018 21:35

Le frein moteur qui bloque le train arrière? Depuis quand on utilise du frein moteur en course automobile? Erreur de traduction ou mauvaise fois?
Avatar de l’utilisateur
Dazul
 
Messages: 1519
Inscription: Sam 29 Oct 2005 11:34
Localisation: Suisse

[GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede Myster » Sam 27 Oct 2018 21:57

Il parle peut être de la récupération d’énergie ?

Il n’empêche qu’il veut la victoire, Daniel est cuit, redbull va privilégier la stratégie pour Verstappen c’est sûr !
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 6868
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Re: [GP18] GP du Mexique à Mexico City

Messagede HAD RF1 » Sam 27 Oct 2018 22:56

Tout dépendra du départ, dans un premier temps. Ensuite, Ricciardo n'est pas né de la dernière pluie, j'imagine qu'il anticipe déjà une stratégie favorable à Verstappen et qu'il se méfiera. Il n'a rien à perdre de toute façon, ce qui n'est pas forcément le cas de Red Bull en terme d'image :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11104
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron