Alpine A522 : présentation le 21 février

Le Alpine F1 Team : ses pilotes, son actu etc.

Modérateurs: Heikki-spirit, noux, Drool1, HAD RF1

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Mar 5 Avr 2022 23:09

https://zupimages.net/up/22/14/g2fh.jpeg

Compliqué de faire un résumé en quelques lignes d’un article de 5 pages.

L’entretien s’est déroulé à Viry-Châtillon. Rossi commence par rappeler l’horizon de 100 GP. Il se dit satisfait du début de saison de l’équipe, qui est à la fois le meilleur qu’elle ait eu depuis 2010 ou seul Kubica avec 18 points avait fait un meilleur début de saison que celui de cette année. Deux top 7 d’affilée c’est rarement arrivé l’an passé.

Il affirme qu’en matière de performances pures, la monoplace est bien née et aura un certain nombre d’évolutions et que le moteur paraît être au niveau de la concurrence. Il affirme également que les courses des Alpine sont solides et donnent l’impression que l’équipe est 4e place au classement constructeurs. Compte tenu du fait que Haas, Alfa Romeo et AlphaTauri sont des équipes concurrentes directes, il affirme que l’équipe va devoir continuer à faire évoluer sa voiture de manière constante car ces équipes ne vont pas rester les bras croisés.

Les essais libres se seraient bien déroulés. Selon Laurent Rossi ils étaient sous contrôle car L’équipe aurait fait le choix de développer la monoplace jusqu’à la première course afin de valider l’introduction de chaque nouveauté. Lui affirme que malgré la seconde et demie de retard lors des essais privés sur les équipes de tête qui plaçaient l’équipe en 8e ou 9e place, eux connaissaient les performances approximatives de leur monoplace. Ce n’est que dans les dernières heures du 3e jour des essais privés de Bahreïn que l’équipe a cherché la performance.

Le moteur réalise un début de saison encourageant et l’équipe est dans une dynamique de performance assez bonne. Rossi est très satisfait des ingénieurs de Viry-Châtillon qui ont développé le nouveau moteur en à peine plus d’un an. Alonso qui n’a jamais été avare de propos désobligeants lorsqu’il s’agissait du moteur Honda (GP2 Engine) se montrerait satisfait des performances du moteur qui serait selon les ingénieurs de Viry-Châtillon à 1 ou 2 dixièmes derrière le moteur Ferrari. Les Renault, Honda et Mercedes seraient selon Laurent Rossi dans un mouchoir de poche. C’est ce qui le rend satisfait à ce stade du développement des performances du moteur qui sont prometteuses mais il reste un travail de fiabilisation du moteur à réaliser.
À Bahreïn : problème d’étanchéité causé par des joints défectueux sur le moteur thermique.
À Jeddah : la pompe à eau qui est situé dans le moteur a eu une défaillance qui a entraîné un défaut de refroidissement qui a engendré une cascade d’événements : moteur moins refroidi, température d’huile moteur qui monte, etc.
Il rappelle que la monoplace est récente et que RedBull, AlphaTauri ont également connu des problèmes techniques qui n’étaient causés par la conception ou l’architecture du moteur. Il est assez déçu car il pense que les deux voitures auraient pu terminer dans le top 5 et la pompe à eau ayant fondu à proximité du moteur thermique, il faudrait faire sauter le scellé F.I.A. pour remettre en état le moteur. L’équipe préfère le perdre définitivement. Le moteur de Bahreïn devrait être réutilisé.

Laurent Rossi et Otmar Szafnauer préfèrent laisser les pilotes se battre en piste tant que cela n’a pas d’incidence sur les performances de l’une ou l’autre monoplace plutôt que de les brider avec le risque d’une perte de performances des pilotes. Même s’ils ne s’interdisent rien en cas de situation extrême, ils misent sur l’intelligence d’Esteban et de Fernando pour que les choses se passent bien.

Le plafond budgétaire devrait aussi être une source indirecte d’aide pour l’aide dans la course au développement qui va pousser les différentes équipes à arbitrer des choix dans leurs développements. Toutefois il rappelle que le fond plat et les ailerons sont interdépendants. Les changements réalisés sur les uns ont des répercussions directes sur les autres. Donc l’équipe va opérer des changements groupés. Malgré le fait que la prochaine grosse évolution aura lieu en Italie à Imola car le temps de fabrication + d’acheminement vers l’Australie rendent les délais très courts, les phases de développement seront très soutenues. Elles devront l’être toute la saison car Aston Martin, Mercedes et McLaren ne vont pas éternellement restées en grande difficulté.
buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede HAD RF1 » Mer 6 Avr 2022 12:20

Merci pour le résumé :wink:

Un peu dubitatif sur certains points, Rossi enjolive bien les choses : on est bien aidé par le fait qu'Haas, Alpha Tauri et Alfa Romeo ne comptent qu'un seul pilote valable. Et il occulte la période Lotus de l'équipe (souvenez-vous du début de saison 2013). Après en effet, c'est le meilleur démarrage comptable depuis le retour de Renault, mais ce n'était pas difficile puisque l'équipe a toujours réalisé des démarrages poussifs.
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 12666
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Mer 6 Avr 2022 21:59

Nous aussi nous n’avons compté que sur un seul pilote valable pendant plusieurs saisons.
La période Lotus n’était pas une période Renault qui s’était totalement désengagée début 2012 jusqu’au rachat fin 2015, donc il a raison de ne pas la compter.
buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede HAD RF1 » Jeu 7 Avr 2022 09:23

C'était malgré tout Enstone. Et il n'y a pas de grande différence entre 2010 et 2013, le propriétaire principal de l'équipe était déjà Genii et non Renault :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 12666
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Jeu 7 Avr 2022 19:18

L’équipe arrive à Melbourne avec un nouveau fond plat allégé de 4kg + un nouvel aileron AV.

https://zupimages.net/up/22/14/mw7j.jpeg

https://zupimages.net/up/22/14/i7pm.jpeg
buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Mar 12 Avr 2022 17:49

Alan Permane a déclaré sur F1 Nation qu'un nouveau fond plat est à venir pour la course d’Imola (22 - 24 avril), mais seulement pour une seule voiture parce qu'il était initialement prévu pour la course de Miami (6 - 8 mai).

Il est logique de ne l'utiliser que sur une seule voiture afin que de vérifier que cette nouveauté fonctionne. À l'ère du plafonnement des coûts, faire deux pièces d’un fond plat qui pourrait ne pas fonctionner n'est pas raisonnable.
buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede Blueboy » Sam 23 Avr 2022 16:07

c'est un bourrin puissant et un chassis qu'il faut! fond plat lol
Image
Avatar de l’utilisateur
Blueboy
 
Messages: 2868
Inscription: Lun 14 Fév 2005 03:14

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Dim 24 Avr 2022 19:10

Les bourin est puissant, non ?
Le châssis je te rejoins.
buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Mar 3 Mai 2022 19:35

L'A522 mange les pneus

Michael Schmidt
03.05.2022

Alpine a une voiture rapide. Sur un tour, l'A522 est la troisième puissance derrière Red Bull et Ferrari. Mais dès que la course commence, les problèmes commencent. Les pneus se dégradent trop.

Tout le monde chez Alpine le sait. Il devrait y avoir plus de 22 points sur le compte. Si c'est une question de vitesse pure, Alpine et non McLaren devrait être à la troisième place du championnat du monde des constructeurs. Mais la A522 n'a été qu'une voiture du samedi lors des quatre premières courses. En course, soit le diable a frappé le défaut, soit la voiture a mangé ses pneus.

Lors des qualifications, les deux voitures Alpine sont pratiquement qualifiées pour la Q3. Fernando Alonso s'est qualifié quatre fois sans problème pour la dernière épreuve à élimination directe, il était cinquième sur la grille à Imola et se serait élancé depuis l'une des deux premières rangées à Melbourne s'il n'avait pas quitté la piste à cause d'un défaut. Esteban Ocon a manqué la Q3 à Bahreïn pour six centièmes et a été bloqué en Q1 à Imola en raison d'une panne de boîte de vitesses.
Le manque de stabilité est l'un des problèmes majeurs de la voiture de course nationale française. Cela a coûté à Alonso une 6e place sûre à Djeddah et la panne de moteur lors des qualifications à Melbourne l'a relégué sur la cinquième ligne de la grille, incitant son équipe à opter pour une stratégie de risque qui n'a pas fonctionné. "J'aurais pu marquer 20 à 30 points et je n'en ai obtenu que deux", a déclaré Alonso avec amertume après Imola. Là, une éraflure de la Haas de Mick Schumacher a tellement endommagé la boîte latérale droite de l'Alpine qu'il était inutile de continuer à rouler.
À Imola, la deuxième faiblesse des voitures bleues et roses est apparue. Elles sont trop dures pour leurs pneus. Alonso a perdu quatre positions dans le sprint parce que le pneu avant droit souffrait d'un fort grainage. Il est donc devenu une cible facile pour ses rivaux. Ocon n'a même pas pu dépasser Lance Stroll dans l'Aston Martin beaucoup plus lente en course.
La dégradation importante des pneus d'Alonso était déjà évidente lors de la première course à Bahreïn. Les ingénieurs se sont ensuite mis d'accord sur une "erreur de réglage" car Ocon n'a pas été affecté. Lorsque les problèmes de pneus ont disparu à Djeddah, la question a été oubliée. À Melbourne, cependant, il est soudainement revenu. Ocon a été le premier du peloton à passer des pneus mediums critiques aux semelles en caoutchouc dur. Les pneus mediums d'Alonso sont tombés en panne après dix tours dans le deuxième relais. La gomme était granuleuse à l'avant. Il n'était pas le seul dans le peloton à avoir ce problème, mais pour presque personne, il est survenu si tôt.
Comme le champion du monde 2005 et 2006 est l'un des pilotes qui gère le mieux ses pneus, il est plus probable que la cause soit technique. Les nouveaux pneus avant de Pirelli sont critiques. Tout le monde sait, depuis le test d'Abu Dhabi en 2021 au plus tard, qu'ils se graissent plus facilement que leurs prédécesseurs, et les ingénieurs d'Alpine admettent que tout n'est pas encore compris à cent pour cent. Les autres ont aussi leurs problèmes avec les pneus, mais presque personne n'est touché aussi durement que l'équipe actuellement sixième du championnat du monde.
Alpine n'a pas non plus fait table rase du passé en ce qui concerne le moteur. Alonso a roulé avec sa troisième unité de puissance à Imola, Ocon avec sa deuxième. Alonso a encore deux moteurs en réserve. Celui de Bahreïn a été sauvé. Pour Ocon, ils ne sont pas encore sûrs, comme l'a admis à Imola Bruno Famin, responsable de l'usine de course de Viry-Chatillon. "Nous sommes encore en train de vérifier. En fait, il faudrait mettre le moteur sur le dyno pour savoir s'il est encore utilisable, mais pour cela il faudrait briser le sceau. Nous cherchons donc d'autres moyens de l'examiner. Cela peut prendre un certain temps".
Renault a fait un pas de géant avec son nouveau V6 turbo, rattrapant ainsi ses rivaux Ferrari, Mercedes et Honda. Le nouveau moteur est plus petit, plus léger et plus puissant. Mais ce bond en avant a-t-il été acheté avec le risque de défauts ? Famin n'est pas de cet avis : "Tout le monde a des problèmes avec ses nouveaux moteurs. Lorsque le développement est gelé pendant quatre ans, il faut prendre des risques et s'intéresser d'abord aux performances. Vous pouvez toujours vous préoccuper de la fiabilité après le gel."
C'est ce qui se passe actuellement. "Nos problèmes se situent principalement à la périphérie, ils sont donc solubles. Par exemple, nous avons déjà modifié la pompe à eau qui a entraîné l'abandon d'Alonso à Djeddah." Famin ne veut pas évaluer le châssis ou le moteur lors de l'évaluation de la voiture. "Pour moi, il n'y a rien de tel. Il n'y a que la A522 en tant que package total. Et avec cela, nous avons fait un bon pas en avant. La grille de départ le montre. Nous sommes du bon côté."
Alpine n'a plus qu'à faire en sorte que cela fonctionne en course. Le patron de l'équipe, Laurent Rossi, a insisté après la manche zéro du GP Emilia Romagna : "Quelque chose comme cela ne doit pas se reproduire. Le potentiel de notre voiture est meilleur que le résultat. Nous devons nous améliorer en tant qu'équipe et gommer rapidement les faiblesses pour que nous puissions encore atteindre nos objectifs ambitieux."

AMuS
buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede ben13.mars » Jeu 30 Juin 2022 16:46

Nouveaux pontons (et dessous) à Silverstone :



Avatar de l’utilisateur
ben13.mars
 
Messages: 1404
Inscription: Lun 19 Fév 2007 15:09
Localisation: Montréal (Canada)

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Jeu 30 Juin 2022 17:01

La FIA a défini une métrique permettant de surveiller les rebonds. Les équipes ont deux Grands Prix pour comprendre les éventuelles modifications qu'elles doivent apporter avant son entrée en vigueur au Grand Prix de France. Aussi quelques nouveaux paramètres concernant l'usure des planches et la rigidité au dérapage seront imposés.
buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede ben13.mars » Jeu 30 Juin 2022 17:36

buster a écrit:La FIA a défini une métrique permettant de surveiller les rebonds. Les équipes ont deux Grands Prix pour comprendre les éventuelles modifications qu'elles doivent apporter avant son entrée en vigueur au Grand Prix de France. Aussi quelques nouveaux paramètres concernant l'usure des planches et la rigidité au dérapage seront imposés.


Et le deuxième support n'est pas autorisé contrairement à la précédente directive.
Avatar de l’utilisateur
ben13.mars
 
Messages: 1404
Inscription: Lun 19 Fév 2007 15:09
Localisation: Montréal (Canada)

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Jeu 30 Juin 2022 19:39

Il n’a pas que de nouveaux pontons, il y a également les suspensions et le capot AR (image du haut = new, image du bas = old)




Photo beaucoup plus explicite sur les pontons creusés de l’A522

buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Jeu 30 Juin 2022 19:51

Comparaison nouveaux et anciens pontons (nouvel angle)

buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede buster » Jeu 7 Juil 2022 21:33

Le nouvel aileron AR avec un appui aéro moyennement élevé (Motorsport images)
et
L'ancien aileron AR avec un appui moyennement élevé (Albert Fabrega)

Le plan principal de l’aileron AR est plus chargé au centre et moins chargé aux extrémités avec des coupes plus importantes dans les coins arrière, comme celui de Barcelone.



buster
 
Messages: 2753
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede ben13.mars » Mer 20 Juil 2022 13:47

Bon le GP de France arrive et Alpine va encore apporter une évolution. Les 3 derniers GP l'écurie a apporté des évolutions. On ne peut pas dire que l'on est pas actif et que ce n'est pas visible

Avec la nouvelle réglementation et les budgets capés c'est intéressant de voir les différentes stratégies sur la construction de la voiture de base et ses évolutions.

L'Alpine va évoluer une troisième fois de suite au Paul Ricard

Après Silverstone et le Red Bull Ring, Alpine prépare une nouvelle évolution pour sa monoplace au Grand Prix de France. De quoi réjouir Esteban Ocon !

14 juil. 2022, 11:29

Auteur dimanche dernier au Grand Prix d'Autriche de son meilleur résultat cette saison, avec la cinquième place, Esteban Ocon est optimiste pour la suite de la saison d'Alpine. Car la bonne tenue de l'A522 dotée de ses dernières évolutions s'est confirmée, offrant à ses pilotes une machine qui, bien que n'étant pas au niveau des meilleurs, permet de glaner beaucoup de points précieux chaque week-end.

Alpine a introduit à Silverstone un package majeur de nouveautés aérodynamiques, où la cinquième place de Fernando Alonso avait déjà validé les progrès. La confirmation est intervenue sur le Red Bull Ring avec Esteban Ocon, tandis que la moisson lors de ces deux week-ends aurait pu être encore meilleure si des problèmes de fiabilité ne s'en étaient pas mêlés. À Spielberg, l'A522 avait encore un peu évolué, ce qui sera de nouveau le cas en France la semaine prochaine. Avant sa manche à domicile, Alpine occupe la cinquième place du championnat constructeurs à égalité de points avec McLaren, quatrième.

"C'est très positif, et on est très heureux de voir que ce que l'on a amené à Silverstone a fait une différence", se réjouit Esteban Ocon au sujet du développement mené sur la monoplace d'Enstone. "On peut vraiment le voir maintenant. Et j'espère que les prochaines seront aussi importantes. On a encore du travail à faire pour être aussi performant que Mercedes, parce qu'ils sont encore trop rapides. Donc si l'équipe peut apporter plus de choses, on prendra."

"On a encore un peu de travail à faire sur le plan de la régularité. J'avais parfois le sentiment que l'on n'avait pas le rythme que l'on pouvait attendre. Mais ce week-end a été parfait de ce côté-là. Il y a encore une courbe d'apprentissage pour que l'on soit constamment performant à ce niveau. Mais clairement, ce week-end a été l'un de ceux où l'on optimise tout."

Directeur de l'écurie tricolore, Otmar Szfanauer confirme qu'Alpine introduira encore des évolutions sur sa monoplace prochainement, tout en restant dans les clous concernant le plafond budgétaire.

"C'est très encourageant", explique-t-il en revenant sur les dernières évolutions introduites. "On a dit au début de l'année que tout tournerait autour de ça. La courbe d'apprentissage en soufflerie est encore très marquée alors il faut en profiter, continuer à apporter de la performance à la voiture. Donc on continuera à le faire jusqu'à ce que l'on n'ait plus l'argent."

Sur le circuit Paul-Ricard la semaine prochaine, l'Alpine sera bel et bien encore modifiée : "On en a une petite [évolution], enfin espérons pas si petite ! On n'a pas tout un nouveau plancher mais une partie de celui-ci aura évolué en France."

Source : https://fr.motorsport.com/f1/news/alpine-evoluer-troisieme-fois-paul-ricard/10338126/
Avatar de l’utilisateur
ben13.mars
 
Messages: 1404
Inscription: Lun 19 Fév 2007 15:09
Localisation: Montréal (Canada)

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede ben13.mars » Mer 20 Juil 2022 13:49

Alpine a aussi annoncé avoir trouvé l'origine des problèmes de fiabilité. On pensait à l'ECU mais cela semble être un boitier qui l'alimente (d'Alpine)


Alpine a trouvé l'origine de ses problèmes de fiabilité

Après avoir un temps pensé que des pièces standards étaient en cause, Alpine a identifié les maux de ses récents problèmes de fiabilité, établissant sa propre responsabilité.

15 juil. 2022, 10:32

Alpine a trouvé les causes de ses problèmes de fiabilité survenus lors des deux derniers Grands Prix, à Silverstone puis à Spielberg. Lors du Grand Prix d'Autriche le week-end dernier, Fernando Alonso a été victime d'un problème sur la grille de la course sprint, l'empêchant de prendre le départ. Sur le moment, Alpine suspectait une défaillance de l'unité de contrôle électronique (ECU), pièce standard commune à toutes les écuries. Les investigations menées depuis à Enstone ont toutefois mis en lumière une autre origine, dont l'écurie française est directement responsable.

"À ce moment-là, on pensait que c'était une défaillance de l'ECU", admet auprès de Motorsport.com Otmar Szafnauer, directeur de l'écurie. "On l'a ramené à l'usine et on a pu reproduire le problème. Et ça ne venait pas de l'ECU. C'est un boîtier qui l'alimente. L'ECU était OK, mais pas le boîtier qui l'alimente. Et si on ne l'alimente pas, on a l'impression que l'ECU est mort. Toutes les indications que l'on avait disaient que l'ECU était défaillant, mais on ne savait pas que le boîtier d'alimentation ne fonctionnait pas. Et c'est une pièce Alpine."

À Silverstone une semaine plus tôt, c'est un problème de pompe à essence qui a contraint à Esteban Ocon à l'abandon. Un souci qui s'est reproduit sur le Red Bull Ring dans le tour de décélération après l'arrivée de la course sprint, et qui provient d'une pompe haute pression fournie par Bosch à toutes les équipes du plateau. Sauf que là encore, ce n'est pas la pièce standard qui est directement en cause mais un correctif mis en place par Alpine après des problèmes déjà rencontrés en début d'année.

"Le problème de la pompe à carburant, c'est que l'on a rencontré des défaillances au banc d'essai", explique Otmar Szafnauer. "Par conséquent, on a essayé de résoudre ces problèmes nous-mêmes, car la version standard de Bosch ne fonctionnait pas dans une F1, puisque c'est une pièce de voiture de série. Plusieurs équipes ont rencontré ce problème, et Ferrari et nous avons obtenu une dérogation de la FIA pour appliquer nos propres correctifs. On a donc suivi notre propre chemin pour régler le problème Bosch."

"Notre solution a très bien fonctionné lors des neuf premiers Grands Prix. On n'avait aucun problème, ni au banc d'essai ni en piste. Puis il s'est passé quelque chose, probablement avec différentes charges, ou pour une autre raison. Et ça a commencé à tomber en panne. Bosch a aussi apporté des améliorations depuis le début, ils ont apporté des changements pour améliorer la connexion électrique. Certaines écuries ont utilisé la version améliorée de Bosch, et deux équipes utilisaient leurs propres solutions. On travail sur une nouvelle solution pour le Grand Prix de France, et en même temps on explore ce que Bosch a fait récemment pour corriger son problème initial."

Source : https://fr.motorsport.com/f1/news/alpine-trouve-origine-problemes-fiabilite/10338582/
Avatar de l’utilisateur
ben13.mars
 
Messages: 1404
Inscription: Lun 19 Fév 2007 15:09
Localisation: Montréal (Canada)

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede ben13.mars » Ven 29 Juil 2022 13:06

Des évolutions encore pour Alpine durant les 3 prochaines courses :

lan Permane, le directeur sportif de l'écurie : "Il y a eu quelque chose à chaque course. Et cela va continuer. Nous avons une autre petite avancée en Hongrie, et ensuite nous aurons deux évolutions intéressantes à Spa et à Zandvoort."


Et on apprend que l'on est vraiment proche du poids limite maintenant :

"Nous sommes très proches [de la limite de poids]", reconnaît-il. "Nous n'y sommes pas tout à fait, nous sommes terriblement proches de la limite, à un ou deux kilos près. Il est vraiment difficile de perdre du poids, surtout pour une voiture entièrement nouvelle avec un nouveau concept."

"Généralement, les voitures prennent trois, quatre ou cinq kilos au cours d'une saison, car vous ajoutez des améliorations et vous devez réparer des choses, ou vous êtes un peu agressif sur des choses et c'est un peu trop léger [et il faut alors les alourdir]. Je pense que nous sommes sept et demi ou huit kilos plus légers que nous l'étions en début de saison, ce qui est vraiment énorme."
Avatar de l’utilisateur
ben13.mars
 
Messages: 1404
Inscription: Lun 19 Fév 2007 15:09
Localisation: Montréal (Canada)

Re: Alpine A522 : présentation le 21 février

Messagede Ghost Rider » Mer 23 Nov 2022 15:10

A522A VS A522B


A522A


Evolution du soubassement
Avatar de l’utilisateur
Ghost Rider
 
Messages: 1999
Inscription: Lun 18 Juin 2007 17:08
Localisation: partout et nulle part

Précédente

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron