[GP18] GP du Canada à Montréal

Le Renault F1 Team : ses pilotes, son actu etc.

Modérateurs: Heikki-spirit, Drool1, HAD RF1, noux

[GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede HAD RF1 » Ven 8 Juin 2018 18:18

Image


Image


Image

La "Belle province" est l'assurance d'un week-end très convivial. Utilisé à partir de 1978, rebaptisé Gilles-Villeneuve en l'honneur de son premier vainqueur, ce circuit mi-routier et mi-urbain est implanté dans le superbe cadre de l'Ile Notre Dame, baignée par le Saint-Laurent, autour du site d'Expo67 et du bassin d'aviron des Jeux de 1976. Il souffre néanmoins d'un manque de place : son paddock est en particulier l'un des plus petits du championnat.
Ce tracé non-permanent offre une adhérence faible en constante évolution, un casse-tête pour les réglages. La rigueur de l'hiver et le radoucissement influencent aussi la nature du revêtement dont la topographie s'est remplie de bosses au fil du temps.
Avec quatre pointes à plus de 300 km/h, le développement est aussi l'un des plus exigeants pour les freins, et avec ses 15 virages un révélateur de la souplesse du moteur, qui doit avoir du couple à bas régime et de la reprise. Tout cela fait donc de la consommation un enjeu essentiel.

  • 1er Grand Prix en 1967
  • 48 éditions (38 à Montréal, 8 à Mosport Park et 2 à Mont-Tremblant)
  • 29 dépassements en 2017
  • 54% de probabilité d'intervention de la voiture de sécurité
  • 18 vainqueurs partis de la pôle position sur ce circuit, soit 47%
  • Record du tour : 1:11.459 - Lewis Hamilton (pôle 2017)

70 tours x 4.361 km = 305.270 km

Image

C’est l’un des circuits les plus typés « moteur » de l’année en raison des longues périodes d’accélération à pleine charge couplées à des virages majoritairement lents. Ce tracé est également redoutable pour les freins avec plusieurs gros freinages sur un tour. Le vibreur à la corde du T13 peut aussi faire décoller la voiture. Le pilote dispose alors d’une marge infime pour la rattraper avant de percuter le mur longeant la piste à la sortie du T14.


  • Plein régime : 60% du tour
  • Freinage : 16% du tour
  • Vmax : 328 km/h
  • Force G la plus importante : 3,45 dans le virage 5, pendant 2 secondes
  • Changements de vitesse par tour : 58
  • Distance entre la grille de départ et le premier virage : 155 m
  • Longueur de la voie des stands : 412 m (moyenne : 367 m)
  • Effet du carburant : 0,32 s au tour par tranche de 10 kg
  • Consommation du carburant : 1,5 kg par tour

Image


Pneumatiques à disposition :
  • Supertendres (rouge) – Hülkenberg 3, Sainz 3
  • Ultratendres (violet) – Hülkenberg 2, Sainz 2
  • Hypertendres (rose) – Hülkenberg 8, Sainz 8



Image

L’avant-propos de Cyril Abiteboul


Le Grand Prix de Monaco représente toujours un test pour les équipes, les châssis et les moteurs tant sur le plan de la performance que de la fiabilité. Nous en sommes repartis avec des sentiments mitigés. Nous avons mené nos deux pilotes dans les points à l’arrivée. Pour Nico, c’était un retour bienvenu dans le top dix après deux épreuves difficiles alors que Carlos a poursuivi sa série. En fait, seuls Lewis Hamilton, Sebastian Vettel et lui ont marqué des points sur les quatre dernières courses.

Cependant, certaines de nos faiblesses ont été exposées. Nous savons que nous devons travailler sur la gestion des pneumatiques et l’optimisation des qualifications pour faciliter la tâche de nos pilotes. C’est ainsi qu’ils pourront donner le meilleur d’eux-mêmes. Ces domaines ont désormais toute notre attention. Si nous signons de bonnes performances de façon générale, ces détails peuvent faire la différence entre finir dans les points et les manquer de justesse.

Nous nous tournons vers le Canada avec optimisme. Nous y avons prévu la prochaine étape du développement de notre groupe propulseur ainsi que plusieurs évolutions aérodynamiques et mécaniques. Le Canada est un rendez-vous difficile, mais nous devons unir nos efforts pour exploiter la moindre occasion qui se présentera.


Nico Hulkenberg


Que pensez-vous du Grand Prix du Canada ?
C’est un événement fantastique. La ville, l’ambiance et le circuit en font l’une des épreuves les plus plaisantes. La piste est rythmée, même si elle est un peu verte et sale au début comme il s’agit d’un tracé semi-urbain. On y trouve d’imposants murs en sortie de virages et des vibreurs à escalader... Un tour agréable en somme !

Que doit subir la voiture à Montréal ?
Au Canada, l’accent est mis sur la vitesse de pointe et la recherche d’un certain équilibre aérodynamique. Les longues lignes droites s’achèvent sur de gros freinages. C’est sûrement l’un des circuits les plus difficiles pour les freins, et il faut avoir confiance pour pouvoir freiner de la même façon à chaque tour, surtout lorsqu’on tente de plonger le plus possible ! Pour s’assurer un bon chrono, on doit aussi travailler les réglages nécessaires pour chevaucher les vibreurs.

Décrivez-nous l’ambiance qui y règne...
L’atmosphère est généralement très conviviale au Canada. On peut voir à quel point ils aiment la F1 là-bas. Toute la ville accueille l’épreuve et nous sommes toujours bien reçus. À l’épingle, on le ressent encore plus en étant entouré par ces tribunes très bruyantes !

Où peut-on gagner et perdre une course au Canada ?
Les opportunités de dépassement sont assez rares, mais la dernière chicane est l’endroit idéal pour essayer ! En fait, c’est probablement là où l’on peut réussir ou ruiner son tour. La stratégie pourrait à nouveau entrer en compte puisque nous utiliserons les pneus hypertendres, comme à Monaco. Il y aura quelques paris à faire et les temps devraient être très rapides !

Quel bilan Hulk tire-t-il de Monaco ?
Nous avons bien rebondi après avoir manqué la Q3. Nous avons tiré pleinement profit d’une stratégie différente pour glaner de bons points. Je pense que c’était un superbe week-end dans l’ensemble et qu’il était important pour l’équipe d’avoir les deux voitures dans le top dix. Nous voulons désormais poursuivre sur cette lancée en récidivant à Montréal... Mais un peu plus haut au classement !


Carlos Sainz


Qu’appréciez-vous à Montréal ?
Montréal est l’une de mes villes préférées du calendrier. On y retrouve de succulents restaurants, notamment quelques grilladeries dont je raffole ! L’accès au paddock est également assez unique puisqu’il faut emprunter un pont flottant pour traverser le lac. C’est un rendez-vous assez cool !

Parlez-nous du circuit...
C’est vraiment différent, même s’il est assez similaire à Melbourne avec une portion urbaine et une permanente. Généralement, la piste est sale au début du week-end. Il y a beaucoup de feuilles et même des animaux. Cela rend les choses un peu plus difficiles pour entrer dans le rythme. J’aime bien la section allant du T4 au T7. Les murs sont proches et l’on doit trouver le bon tempo tout en chevauchant les vibreurs pour claquer un temps. Enfin, n’oublions pas la dernière chicane et son célèbre « mur des Champions », l’un des virages les plus mythiques du calendrier !

Vous devez vous réjouir de vos quatre entrées consécutives dans les points...
Je crois que c’est encourageant d’être compétitifs et présents dans les points sur les dernières courses. L’important est de poursuivre sur cette lancée et d’augmenter notre compteur. Il faut nous appuyer sur cette régularité pour progresser au sein du top dix. Il me tarde d’être au Canada pour continuer sur cette dynamique.


Nick Chester


À quoi pouvons-nous nous attendre au Canada ?
Comme cette piste n’est pas très utilisée, sa surface est assez sale quand nous commençons à y rouler. C’est vraiment un circuit de « traction » avec des virages lents débouchant sur de longues lignes droites. Au Canada, la puissance et la traction sont primordiales. Il faut moins d’appuis pour préserver une bonne vitesse de pointe. Cela complexifie la recherche du juste équilibre aérodynamique, mais nous savons assez bien en déterminer le niveau avant d’arriver sur place. Les passages sur les vibreurs sont également importants, mais nous devons optimiser la hauteur de caisse pour l’aérodynamique. Nous devons donc trouver le compromis pour être performants sur l’aérodynamique et avaler les vibreurs.

Est-ce difficile de gérer une course outre-Atlantique en pleine saison européenne ?
La logistique est un peu plus complexe pour le Canada. Tout doit être prêt plus tôt et expédié par fret. Ce sera encore plus dur après avec trois week-ends consécutifs de compétition. Un véritable défi et beaucoup de travail !

Y aura-t-il des nouveautés sur la Renault R.S.18 à Montréal ?
La spécification B du moteur va faire son apparition. Nous avons hâte de disposer de son surplus de performance. Nous aurons aussi des évolutions sur la carrosserie avec de nouvelles dérives latérales pour l’aileron arrière, ainsi que de petits changements sur l’aileron avant. Nous tentons d’en apporter sur chaque Grand Prix.

Quel bilan tirons-nous de Monaco ?
C’était bon dans l’ensemble avec les deux voitures dans le top dix. Nico est bien revenu en exploitant sa stratégie. Carlos a souffert d’une forte dégradation des pneus à l’avant et il a dû se contenter de la dixième place. Il était important que nous continuions à prendre des points, et c’est ce que nous avons fait.



Image

Jeudi 8 juin
Essais L1 : 16h à 17h30
Essais L2 : 20h à 21h30

Samedi 10 juin
Essais L3 : 17h à 18h
Qualifications : 20h

Dimanche 11 juin
Course : départ à 20h10


Image

Image
Cliquez sur l'image
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11262
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede HAD RF1 » Sam 9 Juin 2018 21:25

P7 et P9 en qualif, c'est quasiment ce que l'on pouvait espérer de mieux. C'est d'autant plus positif que la journée d'hier a été assez catastrophique entre l'absence de roulage de Nico en EL1 et le crash de Sainz en début des EL2.

Ocon semble assez étonné de l'évolution de Renault. L'évolution semble plutôt bien marcher, Red Bull et Renault sont globalement un peu plus rapide que d'habitude. Seul McLaren semble ne pas s'améliorer...

À noter un changement de turbo par précaution sur la voiture de Sainz entre les EL3 et la qualif. Belle perf, mais il ne pourra plus monter de nouveau turbo sans pénalité. Reste à voir si les précédents turbo seront réutilisables.
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11262
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede Sgrud » Sam 9 Juin 2018 21:52

L'évo moteur se fait clairement sentir, sauf pour McLaren :?

Et ça marchera encore mieux demain en course :jap:
Sgrud
 
Messages: 3623
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede HAD RF1 » Sam 9 Juin 2018 22:06

Le changement par précaution du turbo de Sainz s'explique par l'entrée d'un débris dans la boîte à air :wink:

Ce qui est positif pour la suite, c'est que Hulk et l'équipe sont déçu du temps réalisé en Q3. Ça n'aurait sûrement rien changé à la position, mais l'écart peut encore être réduit : "Pour Nico, il y avait quelques dixièmes à aller chercher. Il n’a pas réussi un tour parfait, mais sa septième place est un excellent résultat."
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11262
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede sport02 » Dim 10 Juin 2018 07:35

Pour Mc Laren C' est plutôt du coté chassis qu' il faut se poser la question ce weekend .
sport02
 
Messages: 487
Inscription: Sam 28 Aoû 2010 19:11
Localisation: aisne

[GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede Myster » Dim 10 Juin 2018 11:59

McLaren aura toujours du mal avec son châssis vu qu’ils y ont intégré le moteur à l’arrache en fin d’année 2017...

Par contre, malgré les jolies performances Renault, redbull a l’air de vouloir aller chez Honda (ce qui veut probablement dire que ça négocie sévère entre Renault et redbull aussi lol)

Je trouve dommage que Verstappen ou Ricciardo n’aient pas réussi à se classer un peu mieux...

Pour hulkenberg par contre, c’était le mieux qu’il puisse espérer !
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 6990
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede HAD RF1 » Dim 10 Juin 2018 18:06

McLaren annonçait monts et merveilles avec sa version B à Barcelone, on a presque l'impression qu'elle a régressé depuis.

Concernant Red Bull et Honda, difficile à dire. Le moteur est moins performant mais Red Bull aurait le statut d'usine avec les Japonais. Et ne paierait pas son moteur. Par contre, il semble clair que RBR souhaite s'associer avec Porsche ou Aston Martin à l'occasion de la nouvelle réglementation moteur. Honda devra alors accepter n'être là que pour assurer la transition...
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11262
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede buster » Dim 10 Juin 2018 18:18

Attendons de voir.
Pour le moment, seul 1 site se contente de spéculer à ce sujet.
Je dis bien spéculation car l'article est écrit au conditionnel.
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1381
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

[GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede Myster » Dim 10 Juin 2018 19:20

A ceux qui ont canal+, vous avez aussi une qualité de merde a l’écran ?
C’est loin de la HD chez moi...
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 6990
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede buster » Dim 10 Juin 2018 19:32

Ça va correcte
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1381
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

[GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede Myster » Dim 10 Juin 2018 19:50

buster a écrit:Ça va correcte


Mouais... je suis pas fan moi...

Bref, j’ai eu un peu peur quand j’ai vu Hulk perdre face à Ocon, mais là c’est pas mal pour Renault !
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 6990
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede HAD RF1 » Dim 10 Juin 2018 19:59

Pas de soucis concernant la HD sur Canal de mon côté :wink:

On aurait pu laisser les Renault en piste plus longtemps, les pneus tenait bien. Mais l'objectif était de passer Ocon, de ce côté c'est bien joué. Reste à voir si on ne le paiera pas en fin de course. Pour l'instant, P7 et P8, c'est satisfaisant. C'est le meilleur résultat possible sans soucis devant :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11262
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede LosangeF1 » Dim 10 Juin 2018 20:52

Pas mal :mrgreen:

plus qu'un point est ca sera plus que la saison 2017.

Vivement la prochaine spec o:
Taliban Renault Sport inside... Image
Image
Avatar de l’utilisateur
LosangeF1
 
Messages: 3128
Inscription: Lun 10 Avr 2006 18:03
Localisation: LGV Rhin-Rhone

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede Sgrud » Dim 10 Juin 2018 21:06

The best of the rest, mais à 1 tour !! :roll:

Le moteur est clairement mieux par contre, c'est évident ! Les 3 top teams dans un mouchoir, même sur un circuit de moteurs ! :jap:
Sgrud
 
Messages: 3623
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede buster » Dim 10 Juin 2018 21:08

Résultat correct
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1381
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede HAD RF1 » Dim 10 Juin 2018 21:13

Encore une fois la 4ème force du plateau. Nos adversaires changent à chaque course, mais Renault est la plus régulière de toutes les équipes et l'avance au classement commence à être intéressante sur certains concurrents (+20 points sur Force India, +27 sur Haas).

On avait un très bon rythme en hyper soft, mais c'était un peu plus compliqué en super soft. C'était malgré tout suffisant pour assurer les 7ème et 8ème positions. L'évolution moteur semble apporter ce qui était attendu et les perfs de Renault et de Red Bull ont été intéressantes sur ce circuit moteur. Même Horner semble satisfait, hormis en qualifs où l'absence de mode spécifique reste préjudiciable.

Concernant le fait d'être à un tour, ça s'explique aussi par le fait que le circuit est court. On perd également 2 secondes par drapeaux bleus, ça n'arrange rien. Mais le gap avec le top 3 en super soft était quand même très important, jusqu'à 1,5 sec.

PS : un point noir, les ravitaillements sont toujours aussi mauvais. On y perd au moins 1 seconde sur un arrêt "normal", heureusement qu'Ocon a connu pareille mésaventure de son côté.
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11262
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede Sgrud » Dim 10 Juin 2018 21:17

D'accord avec toi HAD : il nous manque 1.5 sec…..loin très loin de la demie seconde attendue fin de saison...
Sgrud
 
Messages: 3623
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede sport02 » Dim 10 Juin 2018 21:31

Il ne manque pas 1.5 seconde sinon la rs18 serait en avance sur le tableau de marche :D
sport02
 
Messages: 487
Inscription: Sam 28 Aoû 2010 19:11
Localisation: aisne

Re: [GP18] GP du Canada à Montréal

Messagede buster » Dim 10 Juin 2018 22:02

J’ai trouvé Abiteboul assez agacé lorsqu’il a été question de Red Bull dans sa interview sur Canal +.
Il réfute les 5 dixièmes de Horner, il annonce 1 à 2 dixième d'écart en mode qualif avec Mercedes, soit un déficit de 15Kw = 20cv.
Tous les conflits semblent ressortir avec la renégociation de ce contrat et le risque d’une perte d’un top team doit probablement lui donner un peu plus de pression.
Il va jusqu’à affirmer que Renault ne va pas les attendre éternellement et que si cela continue, Red Bull finira avec Honda.
Avatar de l’utilisateur
buster
 
Messages: 1381
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités