[GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Le Renault F1 Team : ses pilotes, son actu etc.

Modérateurs: Heikki-spirit, Drool1, HAD RF1, noux

[GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede HAD RF1 » Jeu 13 Avr 2017 18:31

Image


Image


Image

Disputé sur le circuit de Sakhir au cœur du désert situé au sud de la capitale Manama, le Grand Prix de Bahreïn s'est fait une place parmi les épreuves incontournables. La piste offre régulièrement des thrillers haletants grâce à ses multiples zones de dépassement créées par de longues lignes droites et des virages serrés. La course débute peu avant le crépuscule pour se finir sous les feux des projecteurs, ajoutant toujours plus de variables, notamment en termes de température. Celle-ci passe d'une chaleur étouffante en une agréable douceur très rapidement.

  • 1er Grand Prix en 2004
  • 12 éditions (toutes à Sakhir)
  • 66 dépassements en 2016
  • 17% de probabilité d'intervention de la voiture de sécurité
  • 5 vainqueurs partis de la pôle position, soit 47%
  • Record du tour : 1:29.493 - Nico Rosberg (2016)
  • Meilleur tour en 2016 : 1:29.493 - Nico Rosberg (pôle)

57 tours x 5.412 km = 308.238 km

Image

Virage 1 : Si la ligne droite des stands s’allonge sur un kilomètre, le freinage du premier virage offre de belles opportunités de dépassement. L’erreur y est peu pénalisante et les excès d’optimisme seront légions ! En sortie de virage, le pilote devra se montrer extrêmement délicat avec l’accélérateur, et encore plus lorsque les pneus seront usés.

Virage 2 : Plus l’on mord le vibreur du deuxième virage, plus la vitesse sera élevée dans la ligne droite suivante.

Virage 4 : Après une ligne droite de 520 mètres, l’entrée large du virage 4 sera également propice aux dépassements avec la forte décélération requise et l’espace disponible en sortie de virage.

Virage 6 : L’aileron avant sera réglé de manière à stabiliser la voiture dans les virages 6 et 7.

Virage 10 : L’entrée du virage 10 représente tout un défi. Après le virage précédent, le placement de la voiture doit être idéal car la roue intérieure peut être délestée et facilement se bloquer. Il faudra alors atteindre une certaine vitesse dans le virage 9 sans prendre trop de risques au freinage. Il sera d’ailleurs préférable d’éviter l’énorme vibreur dentelé à la sortie de l’enchaînement.

Virage 13 : Les virages 10 et 11 sont également séparés par 520 mètres à pleine charge. Avec les 600 autres mètres de distances entre les virages 13 et 14, le groupe propulseur sera véritablement mis à l’épreuve.

Virage 14 : Outre le premier virage, le virage 14 est l’un des plus grands défis de ce tracé tant il doit être négocié à la perfection. La sortie se dérobe légèrement au moment d’entrer dans le virage 15. Le pilote devra trouver la trajectoire idéale avant d’aborder la longue ligne droite des stands. Trouver le bon équilibre entre des réglages agressifs et l’équilibre sera extrêmement délicat.

  • Plein régime : 61% du tour (50,3 % en 2016)
  • Freinage : 15% du tour (17,9¨% en 2016)
  • Vmax : 326 km/h
  • Force G la plus importante : 4,1 dans le virage 7, pendant 1,1 secondes
  • Changements de vitesse par tour : 71
  • Distance entre la grille de départ et le premier virage : 400 m
  • Effet du carburant : 0,31 s au tour par tranche de 10 kg
  • Consommation du carburant : 1,84 kg par tour

Image



Image

L’avant-propos de Cyril Abiteboul


Le Grand Prix de Chine a été à nouveau source de frustration. Pour la première fois dans l’histoire de Renault Sport Formula One Team, nous nous sommes qualifiés dans les dix premiers, mais nous avons terminé très loin de la septième place occupée par Nico sur la grille.

La stratégie choisie de changer de pneus dès le premier tour pour passer en slicks a été anéantie par la voiture de sécurité virtuelle et a donné un avantage décisif à nos concurrents. Dès lors nous devions limiter les dégâts.

Le côté positif est que nous avons le rythme et la fiabilité nécessaires pour marquer des points. Nous devons néanmoins assembler toutes les pièces du puzzle à la perfection. Nous faisons le maximum à chaque course afin d’y parvenir.

Pour le sport, il était agréable de voir une telle affluence en Chine. L'action en piste était également passionnante pour les fans avec une course mouvementée et spectaculaire.

Voici désormais Bahreïn. La météo est très différente de Shanghai et nous espérons que nos résultats le seront aussi. La chaleur va éprouver notre groupe propulseur et nos pilotes. Nico et Jolyon sont toutefois très professionnels dans leur démarche et les frustrations de Shanghai sont oubliées même si nous gardons en tête les leçons à retenir.

Ce week-end, nous ne cesserons d’essayer d'exploiter le potentiel montré sur les deux dernières épreuves pour enfin débloquer notre compteur.


Nico Hulkenberg


Comment abordez-vous la troisième course de la saison 2017 ?
Après le froid et l’humidité de Shanghai, je me rends à Bahreïn avec moins de vêtements chauds. Le contraste devrait être saisissant et ma crème solaire est prête ! Concernant Bahreïn, les infrastructures sont excellentes. C’est un tracé assez technique avec ses propres difficultés que sont la direction variable du vent et le sable sur la piste. J'aime beaucoup Bahreïn et son ambiance.

Quelle est la clé pour réaliser une belle prestation sur le circuit international de Bahreïn ?
Sur ce circuit technique, il faut être fluide et souple tout en étant bien évidemment le plus rapide possible. Le sable est un élément crucial. Les rafales peuvent en apporter davantage. Les conditions peuvent ainsi énormément varier d'une session à l'autre. On doit s’adapter sans cesse aux différents niveaux d’adhérence et au sens du vent, qui peut également jouer dans la réussite du tour parfait. Nous savons qu’il fera très chaud, mais c’est moins déterminant car nous courrons bien plus tard qu’auparavant. Les températures descendent assez rapidement une fois le soleil couché.

Qu’y a-t-il de spécial sur un tour ?
Bon nombre de défis ! Après la ligne droite des stands, on perd environ 240 km/h sur le freinage du premier virage. Il est facile d’y entrer trop profondément. La traction est assez limitée en sortie et il faut se battre avec l'arrière de la voiture. Avec les nouveaux pneus plus larges et davantage d’appuis, ce sera intéressant de voir à quel point c’est différent.
Le virage 4 est précédé d’une grosse décélération menant à une longue courbe légèrement en dévers. L’enchaînement des virages 5 et 6 est très rapide et amusant si vous le réussissez bien. L’épingle lente et serrée du virage 8 peut facilement surprendre si l’on y bloque l’avant, encore plus si l’on est en dehors de la trajectoire. Les virages 9 et 10 forment un long gauche après un freinage tardif où l’on relâche progressivement après l’entrée. Ce n’est jamais facile en raison de la propension des blocages à l’avant, sans oublier le vent qui peut également vous piéger. De face, c’est un ami. S’il souffle dans votre dos, ce sera votre ennemi. Le dernier secteur est très rapide et fluide pour se préparer à la ligne droite longue.

Un pronostic pour la course ?
Voyons ce qui se passe.


Jolyon Palmer


Que pouvons-nous attendre de votre part à Bahreïn ?
J'aime assez le tracé et j'y ai déjà gagné, c’est donc encourageant après deux Grands Prix en deçà de mes attentes. Vendredi, je vais sauter dans le baquet et travailler avec mon équipe pour tirer le maximum de chaque session. Nous viserons ensuite clairement les points. Nous avons vu le potentiel de la voiture. Tout ce dont j'ai besoin, c’est d’un week-end propre.

Quels sont les défis du circuit international de Bahreïn ?
La piste évolue beaucoup. Il y a d’abord beaucoup de sable, puis elle se gomme de plus en plus, d’où des conditions très changeantes. Le temps y est presque toujours ensoleillé, mais le vent peut rapporter du sable. Le côté nocturne est assez intéressant... Les EL1 et EL3 sont durs sur le plan des réglages tant il fait beaucoup plus chaud qu’en course. Nous pouvons néanmoins beaucoup travailler sur les procédures, avec des essais aérodynamiques par exemple, ou comprendre cette nouvelle génération de voitures sur ce tracé. Avec les nombreuses lignes droites et autant d’opportunités de dépassement, cela devrait offrir un beau spectacle.

Vous attendez-vous à un week-end différent de Shanghai ?
Oui, à bien des égards et à commencer par la météo ! Je serais très surpris si nous devons chausser les pneus pluie ou intermédiaires cette semaine. Dans des conditions sèches, il y a moins de chances de retrouver les circonstances difficiles vues à Shanghai. Tout devrait donc être de notre côté pour connaître un week-end plus linéaire et c’est ce dont nous avons besoin pour obtenir des points.


Rémi Taffin


Quels sont les retours concernant le R.E.17 après ses deux premières courses ?
Les débuts sont positifs. Nos groupes propulseurs se sont révélés fiables sur les deux premiers Grands Prix de la saison, avec une performance accrue par rapport à l’an dernier. Ils offrent de nombreuses possibilités et nous verrons plus tard dans l’année comment y associer des améliorations sur la performance, une fois la fiabilité maîtrisée. Un exemple : nous avions repéré des problèmes liés au MGU-K lors des essais hivernaux. Nous avons alors pris la décision de revenir à une ancienne spécification. Jusqu’à présent, cette solution s'avère efficace et nous n'introduirons la nouvelle qu’une fois pleinement satisfaits de sa fiabilité.

Quels sont les défis du circuit international de Bahreïn ?
La chaleur et le sable représentent deux défis spécifiques. C'est l'une des pistes les plus chaudes du calendrier. Cela éprouvera le groupe propulseur en lui-même, mais aussi les systèmes d'installation et de refroidissement. Même si la course a lieu de nuit, nous débuterons par des essais en pleine journée et beaucoup de chaleur peut se dégager de la surface de la piste. L'autre problème est le sable. Il peut y avoir beaucoup de vent. Avec le désert environnant, nos systèmes de filtration d'air menant au moteur doivent vraiment accomplir leur travail.

Sur le plan des performances, que doit-on attendre de ce troisième GP de la saison ?
Les deux premières manches ont clairement démontré que nous pouvons nous battre pour les points. La septième place de Nico en qualifications à Shanghai, un circuit typé ‘puissance’ avec sa très longue ligne droite, montre que nous devrions être dans le coup indépendamment du tracé. Nous avons été fiables côté groupe propulseur sur les deux dernières épreuves et nous ferons ce qui est nécessaire pour y parvenir avec les deux voitures. J’espère que Bahreïn nous offrira nos premiers points en 2017.



Image

Vendredi 14 avril
Essais L1 : 13h à 14h30
Essais L2 : 17h à 18h30

Samedi 15 avril
Essais L3 : 14h à 15h
Qualifications : 17h

Dimanche 16 avri
Course : départ à 17h


Image

Image
Cliquez sur l'image
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Blueboy » Ven 14 Avr 2017 09:31

"Ce n'est pas comme si nous cherchions trois ou quatre dixièmes, nous avons besoin de plus d'une seconde, ça ne se fait pas du jour au lendemain", lance un Daniel Ricciardo un brin fataliste. "Nous avons toujours le sentiment que, une fois de retour en Europe, les choses commenceront à s'éclaircir pour nous. J'aimerais dire que lorsque nous arriverons à Barcelone, nous pourrons être sous la seconde, puis l'effacer. Nous nous attendons à être plus proches. Actuellement, nous sommes trop loin, mais nous n'avons pas encore de remède pour dire 'à partir de cette course, nous serons dans leur rythme'."

ça va pas plaire à Ghost avec ses 0.2s de retard sur merco
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Blueboy
 
Messages: 2508
Inscription: Lun 14 Fév 2005 03:14

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Ghost Rider » Ven 14 Avr 2017 14:09

ça va pas plaire à Ghost avec ses 0.2s de retard sur merco


1-Je n'ai jamais dis ca.
2-les ingénieurs de RBR ont dit qu'a Melbourne l'écart moteur est de 0.2s sur Ferrari et 0.4s sur Mercedes (qualif)*... voila ce que j'ai dis.
3-Ricciardo que tu sites, dit dans plus d'une interview que l'ecart moteur est de quelques dixièmes et que ce n'est surement pas une demie seconde, et que le reste de l’écart vient du châssis. *les ingé RBR disent la même choses a AMuS.
4-apprends a lire
5-réfléchis ou ne nous prend pas pour des cons; l’écart dont parle RIC dans ton extrait c'est évidemment l’écart total de RB (châssis et PU)
6-Horner sous entend la même chose que ce que je viens d’écrire.
7-Seul Marko parle de 40ou50ch (quand?ou?) mais on connait la crédibilité des chiffres de Marko...
En tous cas les ingénieurs, RIC et Horner sont un petit peu plus crédibles, il me semble.
8-
9-




43-
















1138-

19940181324324926244041670933,16-4,12-
Avatar de l’utilisateur
Ghost Rider
 
Messages: 1739
Inscription: Lun 18 Juin 2007 17:08
Localisation: partout et nulle part

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede HAD RF1 » Ven 14 Avr 2017 16:32

Tu nous avais habitué à plus d'analyses que ça Blueboy :?

Riccardo encore :

"Newey égal succès ? Euh... Adrian est certainement un grand nom de la Formule 1 mais Ferrari, Mercedes, les top teams ont tous de superbes départements techniques aussi. La RB13 n’est clairement pas à la hauteur de nos attentes. Elle est saine mais peu compétitive pour le moment. L’espoir ? Notre capacité à développer une voiture. C’est dans ce domaine que nous étions particulièrement bons en 2016. Espérons que ce soit encore le cas cette année même si, je l’ai déjà dit, nous avons un écart énorme à combler."
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Sgrud » Ven 14 Avr 2017 18:03

En tout cas Red Bull très proches sur ces premiers EL...Renault (Hulk pardon), pas mal du tout non plus :jap:
Dernière édition par Sgrud le Ven 14 Avr 2017 18:40, édité 1 fois.
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Blueboy » Ven 14 Avr 2017 18:15

ouai mais la qualif se fera dans les 1.26 et on en est à 1.31

Ghost c'est toi qui prend les gens pour des cons, en australie un gp de ville les écarts moteur 0.4s ?
t'as bu?

tout le monde sait qu'en Q3 la RB est à 1.4s sur circuit type chine , et tout le monde sait que la déficience châssis c'est 0.5s , donc le PU actuel
renault est à 0.9s du merco et ferrari!

Point barre, ya pas que toi qui lis Amus et autres ...
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Blueboy
 
Messages: 2508
Inscription: Lun 14 Fév 2005 03:14

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Sgrud » Ven 14 Avr 2017 18:41

Non Blue, jamais il ne manque 9 dixièmes au moteur !!!!! Jamais....

La moitié peut-être....
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede HAD RF1 » Ven 14 Avr 2017 22:50

Avec un moteur si mauvais que le prétend Blue, Hulk a du prendre un raccourci pour être en Q3 en Chine (-)

Pour en revenir à cette journée, des EL1 plutôt inutiles puisque les conditions sont beaucoup plus chaudes qu'elles ne le seront en qualifs et en course. Un Hulk performant et un Ricciardo surpris du rythme de sa Red Bull, mais comme l'a fait remarque Blue (à juste titre cette fois çi), ça ira beaucoup plus vite demain.

Essais libres 1


Image

Essais libres 2


Image


Grand Prix Gulf Air de Formule Un de Bahreïn 2017, vendredi

Image


Renault Sport Formula One Team a connu une expérience torride sur le circuit international de Bahreïn pour lancer le Grand Prix Gulf Air de Bahreïn. Cet après-midi, les températures en EL1 ont frôlé les sommets de l’histoire de la F1 avant des EL2 plus frais en soirée. Le pilote le plus rapide de l’équipe aujourd’hui était Nico, auteur du sixième temps en 1’31’’883 en EL2.

Alan Permane, Directeur Sportif - Notes du programme technique
  • En EL1, nous avons effectué un court programme dans les conditions caniculaires sans rencontrer de problèmes malgré une température de piste approchant 56°C.
  • Les deux pilotes ont chaussé les Pirelli médiums et tendres en EL1.
  • Tous deux ont ensuite travaillé sur des programmes plus intenses en EL2 en passant les pneus tendres et supertendres, toujours sans le moindre souci.

Ce que nous avons appris aujourd’hui :
  • La R.S.17 s’est montrée fiable aujourd’hui. Et on ne rigole pas quand il fait chaud à Bahreïn.

Nico Hülkenberg, R.S.17-02 n°27
Essais libres 1 : 12e – 1’34’’927 – 13 tours
Essais libres 2 : 6e – 1’31’’883 – 37 tours

Nico : « C’était un vendredi très linéaire, hormis des EL1 plus légers en raison des températures extrêmes. Tous les efforts se portaient davantage sur la voiture et son comportement en piste ce soir par rapport à l’après-midi avant d’aborder la suite du week-end. La voiture semblait assez bonne, mais il est bien sûr toujours possible de progresser avant les qualifications. »

Jolyon Palmer, R.S.17-01 n°30
Essais libres 1 : 15e – 1’35’’068 – 19 tours
Essais libres 2 : 13e – 1’32’’876 – 38 tours

Jolyon : « La voiture était un peu réticente en EL1, je pense qu’elle n’a pas beaucoup aimé la chaleur ! La seconde séance était productive. Nous avons pu bien progresser dans notre compréhension des réglages et nous avons encore du potentiel en réserve. Les conditions sont assurément meilleures quand il fait plus frais et ce sera heureusement le cas en qualifications et en course. »

Bob Bell, Directeur de la Technologie : « Bahreïn offre un défi unique avec les EL1 et les EL3 ayant lieu dans des conditions plus chaudes que la course ou les qualifications. Avec ses températures plus fraîches, les EL2 sont donc les plus précieux en piste. Nous y avons accompli un solide programme afin d’avoir beaucoup de données sur des simulations de qualifications et de courses à analyser durant la nuit. Nous sommes assez contents d’avoir effectué un pas en avant avec les réglages et l’équilibre de la voiture, et nous nous attendons à en faire un autre demain. »
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Ghost Rider » Sam 15 Avr 2017 08:54

Blueboy a écrit:et tout le monde sait que la déficience châssis c'est 0.5s

buzz:

Je n'ai vu ce chiffre nulle part... encore un chiffre qui sort tout droit de ton imagination.
Si on veut faire une estimation tres approximative mais beaucoup plus realiste basée sur des faits; basée sur ce que disent les principaux interessés (et qui sont tout sauf des amis de Renault) on peut dire que le deficit de RBR est plus proche des 60% chassis et des 40% moteur...

Sinon Sainz et Lauda disaient apres Melbourne que le mode special des qualifs de Mercedes leur procure un avantage qui est dans les 0.3s.
Dernière édition par Ghost Rider le Sam 15 Avr 2017 09:08, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ghost Rider
 
Messages: 1739
Inscription: Lun 18 Juin 2007 17:08
Localisation: partout et nulle part

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Blueboy » Sam 15 Avr 2017 09:02

c'est normal Ghost, tu es nul part , tu crois savoir , c'est tout là le problème avec les trolls :gueule:
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Blueboy
 
Messages: 2508
Inscription: Lun 14 Fév 2005 03:14

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Ghost Rider » Sam 15 Avr 2017 09:08

Et c'est moi le troll :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Ghost Rider
 
Messages: 1739
Inscription: Lun 18 Juin 2007 17:08
Localisation: partout et nulle part

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Ghost Rider » Sam 15 Avr 2017 10:08

Google trad
« Nous sommes beaucoup trop rapide pour nos normes sur la ligne », a déclaré Marko a été surpris. Il y a deux raisons possibles. Le moteur Renault est pas aussi mauvais qu'il est parlé. Mercedes estime la différence de configuration course à 25 ch. L'écart se lèvera à nouveau jusqu'à samedi, quand la puissance supplémentaire Mercedes et Ferrari peut obtenir. mais le Red Bull RB13 est aussi une voiture qui a été intentionnellement conçu pour une faible résistance à l'air. Cela paie sur les quatre longues lignes droites du parcours de Sakhir.»

http://www.auto-motor-und-sport.de/form ... 08678.html
Avatar de l’utilisateur
Ghost Rider
 
Messages: 1739
Inscription: Lun 18 Juin 2007 17:08
Localisation: partout et nulle part

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede quidam » Sam 15 Avr 2017 12:23

Qui sait pourquoi le RS17 de Hulkenberg a changé le moteur, le turbo, le MGU-H et le MGU-K pour Bahrein ?
Le moteur marchait bien à Shanghai :?:
Avatar de l’utilisateur
quidam
 
Messages: 3786
Inscription: Jeu 22 Mai 2008 05:19

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede HAD RF1 » Sam 15 Avr 2017 15:57

Blue, t'es franchement décevant...

Bref, pour le moteur d'Hulk, je n'ai rien vu à ce sujet, c'est surprenant puisque le 2ème moteur devait être monté pour l'évolution...

On va voir ce que donnent ces qualifs, Nico a fait encore un beau temps en EL3, surtout qu'il n'est pas ressorti en SS en fin de séance :wink:

Abiteboul confirme à l'instant que la RS17 est assez bonne sur un tour mais plus en retrait en rythme de course.
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

[GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Myster » Sam 15 Avr 2017 16:50

Sympa de voir les 2 renault en Q3... et sympa de voir Hulk en P5 à l'issue de la Q2 !!!

Ce serait cool si c'était toujours comme ça :-)
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 7261
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede HAD RF1 » Sam 15 Avr 2017 17:11

Une nouvelle P7 d'Hulk, complétée par un top 10 de Palmer, un résultat qui vient confirmer les bonnes dispositions aperçues en Chine :D

Dommage qu'on grille encore trop de trains de pneus en Q1 et Q2, il ne reste donc qu'un train pour la Q3. Est ce que Hulk aurait pu aller chercher Verstappen avec une seconde tentative ? Il y a à peine plus d'un dixième entre les deux...

Palmer en Q3 mais à la ramasse, plus d'une seconde d'Hulk en Q3...

Au global, la meilleure RS17 est à 3 dixièmes de la meilleure Red Bull et est clairement la 4ème force du plateau :)
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Sgrud » Sam 15 Avr 2017 17:38

Oui, c'est super !!!

Palmer dans la panade totale malgré sa 10eme place...


Red Bull moins loin que d'habitude, ça pourrait être pas si mal pour la course !


Content pour Bottas qui bat Hamilton 8)
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Big One » Sam 15 Avr 2017 18:03

Bravo l'équipe.

Très belle perfo d'ensemble.

Maintenant faut matérialiser ça en points.
Big One
 
Messages: 1909
Inscription: Ven 29 Sep 2006 17:09

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede Ghost Rider » Sam 15 Avr 2017 19:32

Belle perf. L'equipe continue de progresser de GP en GP https://twitter.com/hlawiczka/status/853294892289798145
Le rythme de Hulk lors des simulations de course des EL2 n'etait pas mauvais du tout. Etrangement, l'equipe l'a encore envoyé faire le premier relais en soft comme a Melbourne. Massa semblait etre le concurent le plus serieux mais il etait en SS comme les FI et STR...
Avatar de l’utilisateur
Ghost Rider
 
Messages: 1739
Inscription: Lun 18 Juin 2007 17:08
Localisation: partout et nulle part

Re: [GP17] GP du Bahreïn à Sakhir

Messagede franki ki » Sam 15 Avr 2017 19:56

a confirmer en course
la monoplace est bien en qualif, moins en long relais.
mais encourageant
et encore on a a pas l evo moteur. moi je dis qu on va jouer les points cette saison yeah:
ENFIN !
Avatar de l’utilisateur
franki ki
 
Messages: 2077
Inscription: Ven 23 Fév 2007 08:18
Localisation: ô TOULOUSE

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité