[GP17] GP de Malaisie à Sepang

Le Renault F1 Team : ses pilotes, son actu etc.

Modérateurs: Heikki-spirit, Drool1, HAD RF1, noux

[GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede HAD RF1 » Jeu 28 Sep 2017 17:57

Image


Image


Image

Situé au sud de Kuala Lumpur, ce circuit ultra-moderne fut, dès le premier Grand Prix en 1999, très apprécié des pilotes.

C'est un circuit possédant de très beaux enchaînements grâce à ses chicanes, longues lignes droites, courbes rapides et techniques...

Les infrastructures de cette piste furent construites avec des moyens colossaux. Ainsi des tribunes au design futuriste accueillent jusqu'à 100.000 spectateurs.

La météo y est très changeante, du fait de son climat tropical et la chaleur est très handicapante pour la mécanique.

En 2016, le circuit a fait l'objet de travaux de re-surfaçage pour éliminer plusieurs zones bosselées et l'inclinaison de certains virages a été modifiée pour faciliter le drainage en cas de fortes pluies, particulièrement au virage n°15, en épingle. Un revêtement moins abrasif a été appliqué et des zones de dégagement asphaltées ont été remplacées par des bacs à gravier.

  • 1er Grand Prix en 1999
  • 18 éditions, toutes à Sepang
  • 41 dépassements en 2016
  • 28% de probabilité d'intervention de la voiture de sécurité
  • 9 vainqueurs partis de la pôle position, soit 50%
  • Record du tour : 1:32.850 - Lewis Hamilton (2016)

56 tours x 5.543 km = 310.408 km

Image

Présent au calendrier depuis 1999, le Circuit International de Sepang (5,543 km) se compose de plusieurs virages rapides ou à vitesse moyenne et d’épingles serrées compliquant l’équilibre des réglages. Le jour de la course, les lignes droites opposée et celle des stands offrent des opportunités de dépassement. La météo y joue un rôle souvent important avec de fréquentes averses dues au climat chaud et humide.

Ligne droite des stands : Le moteur à combustion interne tourne à plein régime pendant près de dix secondes pour atteindre 330 km/h, DRS ouvert.

Virages 1 et 2 : Après la zone DRS, c’est la première occasion pour dépasser. Le dévers de la piste au T2 est un défi pour régler les monoplaces. Le moteur doit y être souple pour faciliter une bonne sortie du T2 avant une portion rapide.

Virage 3 : Le T3 passe aisément à fond pour amener les pilotes au gros freinage avant le droite du T4.

Virages 5 et 6 : Négociés à plus de 230 km/h, les T5 et T6 figurent parmi les courbes les plus rapides du tracé. Toutes deux exigent une suspension rigide. En l’absence de gros vibreurs à Sepang, la voiture peut être plus basse et plus rigide.

Virages 7 et 8 : Deux cordes pour ce long virage, très dur envers les pneumatiques après une section rapide.

Virage 9 : Un virage lent où le dévers rend la traction délicate en sortie.

Virage 12 : Encore un crochet très rapide, voire à fond cette année.

Virages 13 et 14 : Après des enchaînements rapides, le défi prend la forme d’une longue charge latérale en entrée. On peut le dompter grâce au sous-virage ou au survirage selon les caractéristiques de la monoplace et des gommes.

Virage 15 : Le DRS sur la ligne droite en amont fait du T15 une opportunité de dépassement. En qualifications, il faudra veiller à la traction à sa sortie tant les pneus arrière commencent à surchauffer.


  • Plein régime : 62% du tour
  • Freinage : 19% du tour
  • Vmax : 330 km/h
  • Force G la plus importante : 4,2 dans le virage 5, pendant 1,1 seconde
  • Changements de vitesse par tour : 60
  • Distance entre la grille de départ et le premier virage : 500 m
  • Effet du carburant : 0,38 s au tour par tranche de 10 kg
  • Consommation du carburant : 1,88 kg par tour

Image



Image

L’avant-propos de Cyril Abiteboul


Le Grand Prix de Malaisie est la deuxième étape d’une tournée asiatique de trois courses.

Comme Marina Bay à Singapour, Sepang est un circuit qui devrait bien correspondre aux caractéristiques de la R.S.17. Depuis 18 ans, le Grand Prix de Malaisie a été un des piliers du calendrier de la Formule 1 et nous espérons que cette dernière course sur ce circuit sera spéciale pour tout le paddock.

Pour en revenir à Singapour, ce week-end sera à classer parmi ceux qui nous ont laissé des sentiments mitigés. Nous étions ravis que Jolyon puisse marquer ses premiers points de la saison. Il a très bien piloté dans des conditions difficiles et il a su rester calme malgré le tumulte. En allant chercher une très belle sixième place, il permet à l’équipe de marquer de gros points. Cependant, nous sommes évidemment très déçus d’avoir dû retirer la voiture de Nico et nous travaillons à résoudre les problèmes rencontrés.

Tout ceci ne fait que renforcer notre motivation à placer les deux voitures dans les points en Malaisie. Parmi les aspects positifs de Singapour, nous avons gagné une place au classement du Championnat du Monde des Constructeurs; ce qui nous rapproche de notre objectif de fin de saison, qui est la cinquième position. La fiabilité reste notre objectif principal et chacun devra donner son maximum lors des six dernières courses pour que nous atteignions notre but.

À Sepang, nous devrons composer avec la météo imprévisible et exploiter au mieux notre package dans ces conditions chaudes et humides. Tout en continuant à développer le châssis, nous introduirons dès le début du week-end un nouveau moteur sur la voiture de Nico. Il s’agira de son quatrième bloc de l’année. Après avoir montré à plusieurs reprises notre capacité à être la meilleure équipe derrière le trio de tête, nous devons placer nos deux voitures dans le top 10.

En marge de Singapour, mais toujours chez Renault Sport Racing, nous avons été heureux de voir Jack Aitken faire ses premiers tours de roues au volant d’une Formule 1 Renault ,E20 de 2012, mercredi à Jerez. Jack a progressé depuis qu’il a rejoint la Renault Sport Academy et cette journée marque une étape importante dans sa carrière de pilote.
.

Enfin, je voudrais remercier les équipes du Grand Prix de Malaisie et du Circuit International de Sepang. Cet événement laissera beaucoup de bons souvenirs chez Renault. Au total, nous avons remporté six victoires, six pole positions et quatre meilleurs tours au cours des dix-huit ans de présence de la Malaisie au calendrier de la Formule 1. Parmi ces moments, nous retiendrons plus particulièrement le 22 mars 2003, lorsque Fernando Alonso était devenu le plus jeune poleman de l’époque.


Nico Hulkenberg


Que pensez-vous de la Malaisie ?
C’est l’une des manches les plus chaudes de l’année. Nous sommes mis à l’épreuve et repoussés dans nos limites. Nous devons boire beaucoup tant nous perdons de fluide en course. C’est une piste compliquée avec ses nombreuses courbes et enchaînements rapides. J’aime m’y rendre, la météo est toujours différente de celle que l’on retrouve en Europe. Il faut un peu de temps pour s’y faire, mais on peut voir la forêt tropicale depuis notre hublot et c’est cool ! Enfin, le rythme est essentiel à Sepang et les sensations sont au rendez-vous quand tout va bien.

Qu’en est-il au niveau du pilotage ?
C’est assez difficile de bien négocier le premier virage qui est interminable. On doit atteindre et conserver un bon rythme. Le dernier secteur est légèrement plus lent et un peu plus technique avec de longues courbes. Cette année, certaines seront très, très rapides avec les nouvelles voitures. Trouver l’équilibre est toujours compliqué et la dégradation des pneus y est d’habitude assez élevée. On doit aussi pouvoir rapidement sauter sur l’accélérateur sur la ligne droite opposée et celle des stands.

Quel bilan tirez-vous de Singapour ?
Le dimanche n’était pas facile à digérer et cela m’a déçu. Nous avons manqué un beau résultat en raison d’un manque de fiabilité. Le sport automobile est parfois ainsi, cela arrive… C’est dommage d’avoir perdu notre quatrième place, surtout après tout le travail accompli par l’ensemble de l’équipe. Cela nous aurait offert un bon nombre de points ! La voiture semble rapide et nous devons tirer profit des aspects positifs tout en les développant dès maintenant en Malaisie.


Jolyon Palmer


Que pensez-vous de Sepang ?
Sepang est toujours sympa et chaleureux. Et puis, j’ai tendance à bien réussir sur ces rendez-vous humides : la Malaisie l’année dernière, Singapour cette année... J’ai hâte d’y être ! C’est une belle piste et l’ambiance est adéquate. Le circuit est fluide avec ses longues lignes droites, ses virages rapides et ses grosses zones de freinage. Nous sommes en confiance. La voiture progresse, moi aussi. Nous viserons donc à nouveau un bon résultat.

Est-ce un soulagement d’avoir ouvert votre compteur cette saison ?
Nous avons enfin connu une course facile. C’est assez ironique compte tenu des interventions de la voiture de sécurité et des conditions difficiles. Nous avons pris un bon départ et le dépassement sur Bottas était amusant. Beaucoup de choses se sont passées en deux heures. Ces points m’enlèvent du poids sur les épaules. J’espère désormais poursuivre et en marquer davantage. Je sais que j’en suis capable.

Quel est votre historique en Malaisie ?
J’ai couru à deux reprises à Sepang quand j’évoluais en GP2. Pour des raisons diverses, je n’y ai pas eu de résultats inoubliables même si j’ai fini une fois neuvième en étant parti du fond de la grille. L’année dernière, j’y ai obtenu mon premier point en F1. Les opportunités de dépassement ne manquent pas sur cette piste, donc je vais tenter d’en profiter au maximum pour en glaner d’autres.

Avez-vous vu les paysages de la Malaisie ?
Un peu, mais nous n’avons pas toujours l’occasion de découvrir les destinations où nous nous rendons à cause de nos emplois du temps. Kuala Lumpur est une très belle ville à explorer. Au centre-ville, il y a des quartiers très modernes avec les célèbres tours géantes, d’autres plus traditionnels avec les marchés. L’ambiance y est géniale.


Nick Chester


Comment les choses se présentent-elles pour la Malaisie ?
Avec cette combinaison de virages lents, rapides et à moyenne vitesse, nous devrions être assez bien situés en Malaisie. Nous devrions être à nouveau la quatrième force du plateau. La R.S.17 possède un bon rythme et était performante sur piste humide à Singapour. Les conditions pluvieuses de Singapour nous offrent d’ailleurs de précieuses informations tant la Malaisie est connue pour ses rebondissements météorologiques. Dans l’ensemble, la voiture fonctionne bien.

Verrons-nous des évolutions à Sepang ?
Des éléments sont en route pour la Malaisie, le principal étant une « carrosserie » plus fine à l’arrière. Ce développement vient compléter les progrès effectués sur nos réglages.

Des souvenirs particuliers après dix-huit ans de F1 en Malaisie ?
J’apprécie la Malaisie. C’est un beau tracé et j’étais présent à la première édition en 1999. Cela me semble une éternité ! Il y a eu de nombreuses courses difficiles et le climat s’est souvent allié avec le circuit pour faire redoubler d’efforts tous ceux sur le muret des stands ou derrière le volant. Ce rendez-vous manquera au calendrier.



Image

Vendredi 29 septembre
Essais L1 : 5h à 6h30
Essais L2 : 9h à 10h30

Samedi 30 septembre
Essais L3 : 8h à 9h
Qualifications : 11h

Dimanche 1er octobre
Course : départ à 9h


Image

Image
Cliquez sur l'image
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede HAD RF1 » Sam 30 Sep 2017 11:06

On est un peu moins en forme que lors des dernières courses, c'est dommage de se retrouver derrière une McLaren sur la grille :?

8ème, c'est malgré tout pas trop mal, mais petite déception. Le fait de ne faire qu'un run en Q3 a sans doute joué un peu.

Par contre 3 runs en Q1 pour Palmer, c'est beaucoup trop... Il ne devait plus lui rester de pneus en Q1 pour espérer mieux que la P12...

Sinon des Red Bull plutôt bien placées en 2ème ligne, un Vettel plus que malchanceux mais qui devrait refaire son stock d'éléments moteur et un Gasly qui fait une qualif honorable, à un dixième de Sainz :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede buster » Sam 30 Sep 2017 11:18

On commence marquer le pas face à McLaren :neutral:
buster
 
Messages: 1763
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede Dazul » Dim 1 Oct 2017 08:38

Je viens de rejoindre le GP, il c'est passé quoi dans le clan Renault?
Avatar de l’utilisateur
Dazul
 
Messages: 1538
Inscription: Sam 29 Oct 2005 11:34
Localisation: Suisse

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede sport02 » Dim 1 Oct 2017 09:35

elle marche pas ce week la rs17 , même les williams sont devant .
un Renault qui gagne quand même avec RB même si la ferrari était au dessus du lot .
sinon on peut esperer plus d' ecuries dans la bagarre l' année prochaine
vettel faut toujours qu' il tasse même apres l' arrivée :mrgreen:
Dernière édition par sport02 le Dim 1 Oct 2017 10:01, édité 1 fois.
sport02
 
Messages: 513
Inscription: Sam 28 Aoû 2010 19:11
Localisation: aisne

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede HAD RF1 » Dim 1 Oct 2017 10:00

La RS17 n'étaient pas si larguée que ce que le résultat final laisse croire. Hulk a fait un premier tour extrêmement mauvais (passé de 7ème à 13ème) et comme les perfs étaient proches entre Renault, Williams, McLaren et Haas, il n'est pas parvenu à dépasser les voitures devant. Du coup ils ont anticipé son arrêt, mais en fin de course ses pneus étaient cuits et il a refait un passage aux stands. Surprenant qu'il n'ait pas abandonné d'ailleurs.

Palmer était pas trop mal (enfin par rapport à son niveau moyen :w: ) jusqu'à ce qu'il chute d'un coup (erreur pas montrée à la télé ?) et s'accroche avec Magnussen.

Heureusement pour nous, Haas et Toro Rosso ne marquent pas de points mais c'est encore une occasion manquée et Williams prend de l'avance, avec ses 2 voitures dans les points...

Il va falloir vite rebondir à Suzuka la semaine prochaine.

Point positif malgré tout avec une victoire d'un moteur Renault :)
Et presque à la régulière (Ferrari était très forte), avec un beau dépassement sur Hamilton :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede buster » Dim 1 Oct 2017 10:09

Le GP de Malaisie étant un circuit moteur, la victoire de Red Bull est plutôt encourageante concernant les progrès réalisés par le moteur.
Par contre côté châssis, la rs17 est trop juste pour rivaliser avec les équipes que tu as citées. La 5ème place est loin d'être gagnée.
buster
 
Messages: 1763
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede HAD RF1 » Dim 1 Oct 2017 10:21

Mouais, le moteur est important pour les 2 lignes droites consécutives mais le reste du circuit est un enchaînement de virages rapides. C'est d'ailleurs pour ça que McLaren n'était pas si mal.

La RS17 a déjà été performante sur des pistes sinueuses, ils ont juste pataugé dans les réglages ce week-end. Les EL1 sous la pluie et les EL2 écourtés n'ont pas facilité la tâche de l'équipe.
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede buster » Dim 1 Oct 2017 10:25

Pas compris les causes de la course anonyme de Hulkenberg :mouais:
buster
 
Messages: 1763
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede Sgrud » Dim 1 Oct 2017 14:06

Bravo au ptit con surdoué 8)

Belle victoire "Renault", mais notre équipe n'y était pas ce weeekend....

Vandoorne se réveille et commence à montrer son vrai talent :wink: Bon pour l'année prochaine...
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede SEB.. » Dim 1 Oct 2017 14:36

Par contre nos arrêts au stand (-)
Quand est ce qu’ils vont travailler sur le sujet :?
A+
Seb
Avatar de l’utilisateur
SEB..
 
Messages: 315
Inscription: Sam 15 Mar 2008 09:26
Localisation: Oise

Re: [GP17] GP de Malaisie à Sepang

Messagede buster » Dim 1 Oct 2017 14:44

Renault Sport Formula One Team a connu un Grand Prix de Malaisie difficile conclu par la seizième position de Nico Hülkenberg. Après deux tête-à-queue en course, son équipier Jolyon Palmer s’est classé quinzième.
• Nico partait du huitième rang avec des Pirelli Supertendres (rouge) avant d’effectuer rapidement un arrêt pour chausser de nouvelles gommes Tendres (jaunes). Il repassait en Supertendres lors d’un second passage aux stands nécessité par des raisons de sécurité.
• Jolyon s’élançait depuis la douzième place avec un train de Supertendres avant d’accomplir un seul arrêt pour passer des Tendres neufs.

Nico Hülkenberg, R.S.17-04 n°27 – Départ : 8e – Arrivée : 16e.
« C’était un dimanche très décevant qui a commencé par un départ loin d’être fantastique. Nous avons perdu quelques positions au premier virage et nous étions dès lors sur la défensive pour la suite. Il y a eu des moments difficiles, nous avons été bloqués dans le trafic et j’ai dû m’arrêter à deux reprises. J’ai pris de gros risques pour essayer de remonter et c’est dommage que nous n’ayons pas pu montrer la vitesse et le potentiel de la voiture. Nous essaierons de connaître une meilleure course dimanche prochain. »

Jolyon Palmer, R.S.17-03 n°30 – Départ : 12e – Arrivée : 15e.
« Le début du Grand Prix n’était pas formidable. J’ai ensuite suivi Nico une bonne partie de la course avec quelques beaux dépassements. Après cela, la voiture m’a échappé. Je ne sais pas vraiment pourquoi. C’était surprenant et nous avons alors presque tout perdu. Allons de l’avant en nous projetant vers la semaine prochaine. »

Cyril Abiteboul, Directeur général :
« L’équipe a connu un week-end difficile se concluant sur une mauvaise course. Nous l’avions vu venir dès vendredi et, à l’exception des qualifications, nous n’avons pas réussi à faire fonctionner la voiture de la même manière que sur les derniers rendez-vous.

Nos deux voitures ayant effectué un très mauvais premier tour, nous étions sur la défensive et nous y sommes restés jusqu’à l’arrivée. Nous avons essayé d’être un peu plus agressifs sur la stratégie de Nico. Nous l’avons rapidement arrêté, mais cela n’a pas joué en notre faveur puisque nous sommes restés bloqués dans le trafic après son passage aux stands. Ses tentatives pour remonter ont accéléré la dégradation de ses pneumatiques et nous avons alors été contraints d’effectuer un second arrêt pour des raisons de sécurité. Jolyon avait un rythme similaire à celui de Nico avant ses deux tête-à-queue. Cela lui a fait perdre quelques positions et l’a finalement mené à un mauvais résultat. C’est la dernière fois que nous voulons voir cela et nous prendrons toutes les mesures nécessaires afin de mieux comprendre notre manque de performance ce week-end. Dans l’ensemble, nous connaissons les domaines sur lesquels nous devons travailler au cours des prochains jours, mais nous devons creuser un peu plus. Nous nous ressaisirons et nous reviendrons sur la bonne voie à Suzuka.

D’autre part, je tiens à féliciter Red Bull Racing pour ce double podium. Toute l’équipe a effectué un bel effort en Malaisie et c’est formidable de voir notre équipe partenaire s’imposer ! »

https://www.renaultsport.com/formule-1- ... anche.html
buster
 
Messages: 1763
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité