[GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Le Renault F1 Team : ses pilotes, son actu etc.

Modérateurs: Heikki-spirit, Drool1, HAD RF1, noux

[GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede HAD RF1 » Jeu 11 Mai 2017 21:22

Image


Image


Image

Catalunya a la préférence des pilotes et des équipes car ce tracé harmonieux révèle toutes les qualités d'une voiture : ses longs virages en appuis sont un test imparable pour le châssis, la grande ligne droite (1047 mètres) exige de la puissance moteur. La piste est abrasive et ondulée, ce qui réclame un châssis bien suspendu. Pour le pilote, une petite erreur dans un virage a des conséquences chronométriques importantes car beaucoup sont liés. Difficulté pour dépasser en bout de la ligne des stands car il est très dur de bien se placer derrière une autre voiture dans le dernier virage, précédé d'une chicane depuis 2007. Consommation élevée, vent problématique.

  • 1er Grand Prix en 1951
  • 46 éditions (26 à Barcelone, 9 à Jarama, 5 à Jerez, 4 à 4 à Montjuïc Park, 2 à Pedralbes)
  • 44 dépassements en 2016
  • 21% de probabilité d'intervention de la voiture de sécurité
  • 19 vainqueurs partis de la pôle position, soit 73% (à Barcelone)
  • Record du tour : 1:19.995 - Mark Webber (2010)
  • Meilleur tour en 2016 : 1:22.000 - Lewis Hamilton (pôle)

66 tours x 4.655 km = 307.104 km

Image

Si le Circuit de Barcelona-Catalunya est bien connu des équipes et des pilotes en raison des innombrables séances d'essais qui y sont organisées, la familiarité ne génère aucun dédain tant il y a de paramètres à prendre en compte sur 4 700 mètres.

Il mêle des courbes à hautes, moyennes et basses vitesses. Les deux premiers secteurs sont rapides avant une section finale lente où les pneus arrière commencent à surchauffer à cause de la motricité. La gestion des températures des gommes à l’arrière est la clé d'un excellent chrono. Il faut conserver assez de jus pour quitter le dernier virage le plus rapidement et avaler la ligne droite d’un kilomètre à pleine vitesse.

Virages 1 et 2 : Une portion rapide et un changement de direction qui l’est tout autant pour franchir le pif-paf bosselé où la voiture peut être déstabilisée. Le premier virage est l’un des rares où l’on peut dépasser aux freins.

Virage 3 : Pour claquer un temps, on doit maintenir une bonne vitesse à la sortie du T2 tout en tenant la trajectoire idéale sur le long droite qu’est le T3. Les vitesses de passage imposent d’énormes pressions sur les gommes, spécialement à l’avant gauche. Les dépassements sont possibles, mais il faut être courageux et téméraire d’autant qu’il pourrait être négocié à plein régime cette année.

Virages 5 à 9 : Avec son dévers au freinage, le pilote peut facilement bloquer la roue avant gauche. Les bosses contribuent d’ailleurs au piège, mais le vibreur en sortie est assez large. La traction est à l’épreuve. Les virages 7 et 8 requièrent une bonne maniabilité avant d’attaquer le T9 sans relâcher. On devrait y être beaucoup plus rapide cette année.

Virage 10 : La dynamique issue de la précédente séquence peut permettre une tentative de dépassement dans le gauche serré de La Caixa. En sortie, la motricité est capitale avant de défier l’enchaînement des virages 11 à 15.

Virage 13 : Il vaut mieux éviter les gros vibreurs sur cette partie plus technique en dévers sur l’avant-dernier virage à droite et la chicane finale, où un freinage très tardif peut faire gagner quelques millièmes de seconde.

Virage 16 : Une bonne voiture est cruciale pour optimiser la longue ligne droite des stands. S’il s’avale pied au plancher en qualifications, un compromis pour la vitesse d’entrée est de rigueur en course à cause des charges d’essence et de la dégradation des pneus.


  • Plein régime : 55% du tour
  • Freinage : 16,4% du tour
  • Vmax : 324 km/h
  • Force G la plus importante : 4,3 dans le virage 9, pendant 1 seconde
  • Changements de vitesse par tour : 54
  • Distance entre la grille de départ et le premier virage : 740 m
  • Effet du carburant : 0,36 s au tour par tranche de 10 kg
  • Consommation du carburant : 1,59 kg par tour

Image



Image

L’avant-propos de Cyril Abiteboul


Bahreïn a été l’occasion d’afficher une nouvelle étape positive dans notre développement, tout en soulignant un domaine où notre attention doit se porter.

Pour la première fois dans la courte histoire de l'écurie, nous avons placé nos deux voitures dans le top dix des qualifications. Cela a été possible grâce au travail fourni par tous les membres de l’équipe qui étaient sur le circuit, mais aussi ceux à Enstone et à Viry. Nico a pu réaliser des tours rapides dès que nécessaire et Jolyon a effectué une impressionnante remontée après des EL3 difficiles.

À l’issue du Grand Prix, nous avons marqué nos premiers points de la saison avec Nico. Cette joie a néanmoins été atténuée par le constat que nous aurions dû en obtenir davantage.

Notre objectif à l'usine d'Enstone et aux tests de Bahreïn dans la foulée du GP était donc de débloquer le rythme de la R.S.17 en conditions de course.

Durant les essais, Nico et Sergey étaient au volant et tous deux ont pu offrir des retours positifs. Même s’il n’avait pas piloté depuis l’an dernier, Sergey nous a impressionné en se mettant très rapidement en jambes avec cette nouvelle génération de F1.

À Sotchi, Sergey participera aux EL1 aux côtés de Jolyon. La Russie est un marché qui est important et il est essentiel que Sergey soit en piste devant et pour son public.
Nous nous rendons en Espagne pour la première manche européenne de la saison avec l’objectif de continuer à scorer. À Barcelone, nous voyons souvent l’arrivée de nouvelles pièces sur les voitures et nous ne ferons pas exception. Nous sommes dans une série d’entrées dans les points sur les deux dernières courses. Nous voulons la prolonger.

L'Espagne est un marché important pour la F1 et pour Renault. Nous y produisons beaucoup d’automobiles, de moteurs et de boîtes de vitesses. Nous y jouissons d’un bon soutien. Avec MAPFRE, l’équipe possède également un sponsor espagnol et nous n’oublions pas l’incroyable talent de la jeune Marta García, originaire de Valence, qui est l’un des six éléments de la Renault Sport Academy cette année.

À Barcelone, nous retrouverons Sergey Sirotkin en piste lors des EL1. Nous espérons cette fois qu’il pourra accumuler davantage de tours après le regrettable problème de boîte de vitesses rencontré à Sotchi. Nous sommes toujours tournés vers l'avenir avec nos jeunes. Nous verrons ainsi Jack Aitken, membre de la Renault Sport Academy, lancer sa campagne en GP3 Series ce week-end.

En Russie, Nico a réalisé une belle prestation en maximisant notre stratégie et en soulignant les progrès accomplis en course grâce à nos dernières améliorations.

Jolyon a eu un début d’année délicat. S’il y avait un souci affectant la voiture, vous pouviez presque être sûr que cela tombait sur lui. Nous faisons tout pour régler tous les aléas de fiabilité impactant la performance. Loin des circuits, un travail énorme est abattu à Enstone et à Viry pour y remédier. Nous connaissons les ressources de Jolyon, mais aussi sa capacité à rebondir. Il l’a démontré l’an passé avec sa solide seconde partie de saison. Nous travaillons sans relâche pour lui offrir une monoplace lui permettant de briller.

Qu’il s’agisse du châssis ou du groupe propulseur, nous avons démontré de grands progrès sur le plan des performances et nous devons nous assurer que nous exploitons ces atouts en chaque occasion. Côté châssis, nous sommes libres d’apporter des évolutions à chaque course. Pour le groupe propulseur, nous devons tenir compte des contraintes réglementaires ; pourtant, la performance du Power Unit continuera à progresser au fil de la saison.

La saison 2017 captive indiscutablement le public. Nous sommes au cœur d’un peloton très serré, face à des adversaires très déterminés. Tout cela nous motive à les battre et nous avons hâte de prendre la piste en Espagne.


Nico Hulkenberg


Dans quel état d’esprit vous rendez-vous en Espagne ?
Je me sens bien. La voiture s'améliore à chaque course et nous pouvons briller. La semaine dernière, j'ai passé deux jours à Enstone. Même le traditionnel crachin britannique n'était pas un problème !

Que pensez-vous de l’événement ?
Barcelone et ses environs sont superbes. L’ambiance y est merveilleuse. C’est en bord de mer et il y a de nombreux délicieux restaurants proposant une bonne cuisine et de la paëlla. Je suis toujours heureux d’y aller. Les fans viennent souvent en nombre. Je dois donc rejoindre le circuit un peu plus tôt le matin pour éviter les bouchons, mais c'est génial de voir cet enthousiasme.

Et une fois au volant ?
C'est une piste que nous connaissons tous très bien après y avoir effectué tant d’essais. Tous les ingénieurs disposent de beaucoup de données ici. Personnellement, j'aime le tracé, notamment le premier secteur et les trois premiers virages, qui auront une valeur ajoutée cette année grâce aux voitures plus rapides. C'est un circuit physique. Les virages rapides à droite requièrent une nuque solide. Vous vous en rendez compte en fin de course.

Qu’y a-t-il de particulier sur les 4700 mètres ?
Les trois premiers virages en forment presque un seul tant ils semblent liés. Si vous commettez une erreur sur les deux premiers, vous serez mal placé pour le troisième, très rapide. Un véritable défi ! La dernière portion est aussi très technique, sinueuse et lente, surtout dans la chicane. C’est la clé d'un bon temps au tour, il faut être au sommet de son art.


Jolyon Palmer


Quelles sont les perspectives à l’orée de la première manche européenne de l’année ?
Elles sont bonnes. Nous avons vu ce dont la R.S.17 est capable et je sais que tout ce dont j'ai besoin pour marquer des points est un week-end linéaire. C’était vraiment rageant en Russie. Ma voiture était performante, mais j'étais éliminé dès le deuxième virage. Le sport automobile est ainsi, mais cela n’en reste pas moins extrêmement frustrant.

Que pensez-vous du Circuit de Barcelona-Catalunya ?
J’y suis allé à plusieurs reprises. C’est une piste que la plupart des pilotes de F1 connaissent très bien, rien qu’avec les essais hivernaux. Sur le plan du pilotage, nous savons exactement à quoi nous attendre, mais c'est traditionnellement le premier rendez-vous où beaucoup d’améliorations apparaissent. On peut donc observer des différences dans la compétitivité relative selon les équipes apportant de nouvelles pièces et l’efficacité de ces dernières.

Aimez-vous les grandes courbes rapides ?
Je préfère toujours ce qui est rapide. Peu importe que cela soit long ou court, tant qu’il faut s’y accrocher et s’y engager pleinement. Ce tracé offre des enchaînements qui me plaisent vraiment, dont le virage 3, très long et rapide, et le 9, très beau aussi avec la vitesse et la sortie en aveugle. On doit être courageux ! C'est assurément l'un des circuits les plus physiques en raison des nombreuses grandes courbes rapides présentes. Les g latéraux élevés mettent votre cou et votre cœur à l’épreuve. L’aérodynamique est également importante sur les longs virages. Avec le DRS sur la ligne droite et la dégradation des pneus typique de Barcelone, il y a du potentiel pour une bonne course.

Des souvenirs du Circuit de Barcelona-Catalunya ?
J'y ai obtenu deux podiums en 2014 en terminant deux fois deuxième en GP2 Series après de beaux dépassements et deux courses amusantes. Cette piste ne m’a pas toujours été particulièrement favorable, mais j’aime le défi proposé.

Que pensez-vous de la ville ?
Barcelone est cool. Le temps est agréable, l'ambiance toujours bonne et l’on y est tout simplement baigné dans l’animation et la culture. L’enthousiasme pour la F1 y est aussi fort.


Nick Chester


Quelles sont les perspectives en Espagne ?
Les perspectives sont plutôt bonnes. Nous nous sommes bien qualifiés jusqu’ici cette saison. Nous avons démontré des progrès probants à Sotchi sur notre rythme de course. Nous avons encore de nouvelles améliorations sur le package aérodynamique pour l'Espagne. Nous sommes donc raisonnablement positifs.

Quel défi le circuit de Barcelona-Catalunya offre-t-il ?
Même si nous le connaissons parfaitement grâce à tous les essais réalisés, c'est un tracé assez difficile, très typé sur les appuis avec ses courbes à haute et à moyenne vitesse où le package aérodynamique doit vraiment jouer en votre faveur.
C'est aussi éprouvant pour les pneumatiques. Les virages sont très rapides et imposent d’importantes contraintes aux gommes. Cela affecte tant l’avant que l’arrière, d’où l’importance de la maîtrise des températures des pneus, notamment dans le dernier secteur où ils peuvent surchauffer à l’arrière.

À quel point le programme des essais diffère-t-il quand les équipes maîtrisent si bien le circuit ?
Nous connaissons bien la piste avec ces voitures puisque nous avons effectué les tests d’intersaison à Barcelone. Les réglages de base, la hauteur de caisse et ce type d’éléments sont plus ou moins finalisés avant les EL1. Il reste toutefois toutes les évaluations pneumatiques et aérodynamiques que nous voulons mener. Nous serons donc bien occupés.

Sergey jouira-t-il cette fois d’un vrai relais au volant ?
C'est le plan en tout cas. À Sotchi, le problème de Sergey était lié à une valve de changement de vitesse. C’était dommage qu’il roule si peu. En EL1, il sera dans le baquet de Jolyon et nous nous attendons à ce qu'il fasse du bon boulot.

Quel était le contenu du débriefing après le Grand Prix de Russie ?
Les améliorations utilisées à Sotchi ont fonctionné comme prévu. Nous avons effectué un pas en avant sur le rythme de course tout en maintenant celui des qualifications. Il y a encore du travail à accomplir dans ce domaine, mais nous sommes sur la bonne voie. Nous nous battons au cœur du peloton. C’est ce que nous souhaitions, mais la bataille est très serrée et il nous faut saisir le moindre avantage sur la voiture et son exploitation.

De nouvelles pièces sur la monoplace ?
Nous avons de nouveaux déflecteurs et un aileron arrière amélioré. Nous devons continuer d’ajouter de la performance à la R.S.17, car tous les autres s’acharnent à faire de même. Nous avons commencé la saison sur une note positive. À nous de maintenir et d’amplifier cette dynamique.



Image

Vendredi 12 mai
Essais L1 : 10h à 11h30
Essais L2 : 14h à 15h30

Samedi 13 mai
Essais L3 : 11h à 12h
Qualifications : 14h

Dimanche 14 mai
Course : départ à 14h


Image

Image
Cliquez sur l'image
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede Dazul » Ven 12 Mai 2017 12:55

Je crois que McLaren-Honda est vraiment au fond du troue. Je sais pas comment ils ont put en arriver là. J’espère qu'ils vont bientôt remonter la pente.
Avatar de l’utilisateur
Dazul
 
Messages: 1538
Inscription: Sam 29 Oct 2005 11:34
Localisation: Suisse

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede HAD RF1 » Ven 12 Mai 2017 17:29

Alonso doit effectivement trouver le temps long, problème moteur en EL1 dans son premier tour, au 3ème virage (-)

Côté Renault, Sirotkin a pu faire uin peu plus de tours qu'il y a 2 semaines, mais une fuite d'eau l'a contraint a arrêter au bout de 10 tours. Bon rythme d'Hulk et de Palmer cet après midi, la même position en qualif serait top :mrgreen:

Essais libres 1


Image

Essais libres 2


Image


Grand Prix Pirelli de Formule Un d’Espagne 2017, vendredi


Image

Renault Sport Formula One Team a conclu la première journée du Grand Prix Pirelli de F1 d’Espagne 2017 avec les septième et huitième meilleurs temps du jour grâce aux tours réalisés en 1’21’’687 par Nico Hülkenberg et en 1’21’’992 par Jolyon Palmer. Sergey Sirotkin effectuait sa deuxième sortie au volant de la R.S.17 lors d’une séance en Grand Prix, mais son passage dans la voiture de Jolyon en EL1 était écourté en raison d’une fuite d’eau.

Alan Permane, Directeur Sportif – Notes du programme technique
  • En EL1, Sergey a été victime d’une fuite d’eau le limitant à dix tours sur les pneus durs (orange) de Pirelli.
  • Les EL1 de Nico se sont déroulés sans souci pour mener des évaluations de réglages avec les composés durs et mediums (blanc) de Pirelli.
  • Nico et Jolyon ont chaussé les pneumatiques médiums et tendres (jaune) en EL2.

Ce que nous avons appris aujourd’hui :
[*]La R.S.17 a affiché le rythme prévu.

Sergey Sirotkin, R.S.17-03 n°46
Essais libres 1 : 19e – 1’26’’293 – 10 tours

Sergey : « C’était un court relais en EL1, mais le sport automobile est ainsi. Il vaut mieux avoir un problème sur la monoplace en essais plutôt qu’en qualifications ou en course. Cette fois, j’ai au moins pu aller plus loin qu’à Sotchi ! La voiture semblait bonne et j’ai pu faire tout ce qui était demandé quand j’étais en piste. J’espère évidemment connaître une séance linéaire la prochaine fois, mais je sais que tout le monde dans le garage travaille dur pour s’en assurer. »

Nico Hülkenberg, R.S.17-02 n°27
Essais libres 1 : 9e – 1’23’’993 – 24 tours
Essais libres 2 : 7e – 1’21’’687 – 40 tours

Nico : « Nous avons connu un vendredi solide. Nous avons accompli notre programme habituel sans souci sur la voiture. Il existe comme d’habitude des domaines sur lesquels nous travaillons pour faire mieux demain en qualifications et nous savons où nous pouvons gagner en rythme. Il fallait véritablement se battre pour trouver l’adhérence aujourd’hui. J’étais donc agréablement surpris de nous voir afficher un tel rythme relatif. Si nous pouvons le transposer demain et en course, ce pourrait être un bon week-end. »

Jolyon Palmer, R.S.17-03 n°30
Essais libres 2 : 8e – 1’21’’992 – 43 tours

Jo : « C’était bon de prendre le volant l’après-midi après une matinée sur le banc de touche. La voiture offre de bien meilleures sensations en pneus tendres. L’équilibre n’était pas idéal en mediums. Nous avons eu une séance productive avec un nombre important de tours sans problème. Je dois travailler sur quelques aspects avec mes ingénieurs, mais c’était un après-midi solide dans l’ensemble. »

Bob Bell, Directeur de la Technologie : « C’était globalement une bonne journée pour nous. Le pneu tendre nous convenait le mieux puisque tant Nico que Jolyon ont pu démontrer la performance sous-jacente de la voiture cet après-midi en EL2. Nous luttions davantage en matinée pour trouver le rythme sur les composés plus durs qui n’étaient pas particulièrement favorables à l’équilibre de nos monoplaces. C’était aussi un matin décevant pour Sergey, victime d’une fuite d’eau interrompant prématurément sa session. Il a heureusement eu assez de temps en piste pour se faire une idée de la R.S.17 et ses retours étaient compatibles avec ceux de Nico de l’autre côté du garage. »
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede Sgrud » Ven 12 Mai 2017 19:26

Très très bonne première journée pour les Renault Boys !

Red Bull se rapproche, avec la nouvelle voiture, et Renault suit de près !


:)
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede buster » Ven 12 Mai 2017 21:44

J'espère des points pour la course ! :D
buster
 
Messages: 1763
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede Blueboy » Sam 13 Mai 2017 07:57

c'est un circuit ou les écarts se resserrent , donc on devrait marquer des points
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Blueboy
 
Messages: 2508
Inscription: Lun 14 Fév 2005 03:14

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede aifol » Sam 13 Mai 2017 09:59

C'est vraiment une bonne chose ces numéros visibles sur les voitures, y'a juste RB et FI qui rendent les choses difficiles à lire avec pour RB une police de caractère peu claire et un positionnement trop haut qui rend la lecture de face trop difficile le tout se confondant dans la livrée, et pour FI une couleur qui ne contraste pas assez avec le reste au début je pensais qu'ils ne l'avaient pas encore mis.

Pour le coté j'espère que ça ne provoquera une remise en question de la disparition de l'aile de requin.
Avatar de l’utilisateur
aifol
 
Messages: 2575
Inscription: Mer 14 Juin 2006 21:57
Localisation: Lille

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede HAD RF1 » Sam 13 Mai 2017 11:36

Sur les côtés, certaines équipes comme Renault, Mercedes, McLaren, TR, Sauber ou Hass ont aussi ajouté les 3 premières lettres du nom du pilote mais le règlement ne doit visiblement pas l'imposé puisque tout le monde ne le fait pas (Ferrari, Williams, FI et RB).

Pour les EL3, même position qu'hier pour Hulk, mais un écart un peu plus important par rapport à l'avant du plateau. Les autres ont gagnés quelques dixièmes, Hulk rien (temps quasi identique à celui des EL2. Palmer beaucoup plus lent qu'hier.

Difficile d'en tirer une conclusion, les pilotes n'ont fait qu'un seul tour rapide pour économiser les tendres. D'ailleurs Renault semble avoir abandonné les pneus durs, tout comme Force India (pas de rythme hier avec ces pneus).

Et Ferrari repasse devant, après avoir caché, semble-t-il, son jeu hier.

Essais libres 3


Image
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede HAD RF1 » Sam 13 Mai 2017 13:33

Impossible de sortir ne serait ce qu'une perf similaire à celle d'hier ou ce matin, c'est assez incroyable cette régression. Le vent peut expliquer en partie les problèmes, mais c'est la même chose pour tout le monde !

La Q3 va être plus que compliquée à atteindre, dommage après les espoirs d'hier...
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede ben13.mars » Sam 13 Mai 2017 13:55

Espérons que la course soit meilleure que ce que l'on a vu aujourd'hui..
Avatar de l’utilisateur
ben13.mars
 
Messages: 1243
Inscription: Lun 19 Fév 2007 15:09
Localisation: Montréal (Canada)

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede buster » Sam 13 Mai 2017 14:28

:pfff:
buster
 
Messages: 1763
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede HAD RF1 » Sam 13 Mai 2017 14:29

En regardant en détail les secteurs, le S3 faisait notre force hier, on était les plus rapide avec Mercedes dans ce secteur.

Or aujourd'hui, c'est visiblement le secteur dans lequel le vent était le plus pénalisant (on a vu quelques glissades contrôlées ou non comme avec Grosjean).

Demain on annonce moins de vent, mais il sera difficile de dépasser. La stratégie va être primordiale.

Et bravo à Alonso, quels tours incroyables pour se qualifier PU avec son moteur de tracteur :shock:
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

[GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede Myster » Sam 13 Mai 2017 16:08

Alonso c'est vraiment une foutue machine !!
Quelle gâchis sa carrière... il aurai dû être un roi dans cette discipline !
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 7261
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede HAD RF1 » Dim 14 Mai 2017 15:16

6ème place quelque peu miraculeuse vu l'état de forme en qualif :P

On bénéficie certes des abandons de Verstappen, Raikko et Bottas, mais ce beau résultat est aussi à mettre au crédit d'Hulkenberg, qui à défaut d'avoir réalisé un très bon départ a réalisé un excellent premier tour. L'équipe a également bien géré le pit stop lors de la voiture de sécurité virtuelle, avec ce dépassement sur Wehrlein. On a vu derrière que Sainz n'a jamais pu le dépasser, c'était donc primordial pour se mettre en sécurité de la meute qui était derrière (Sainz, Magnussen, Grosjean, Kvyat...).

Le rythme n'était pas vraiment là comparé aux Force India, mais plusieurs équipes étaient également en retrait aujourd'hui : Williams, Toro Rosso et Haas. A contrario, la Sauber de Wehrlein était particulièrement rapide et ils ont fait fonctionner à merveille les pneus, notamment les tendres lors de son premier relais.

Palmer a fait pâle figure derrière. Changement de pneus étrange au bout de 2 tours (crevaison ? volonté de se débarrasser des medium ?), mauvais rythme derrière, bref il va falloir prendre des mesures sinon jamais on ne pourra rivaliser au championnat avec Toro Rosso et Hass, qui marquent régulièrement des points avec leurs 2 monoplaces.
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede buster » Dim 14 Mai 2017 20:02

La cinquième place au classement constructeurs est loin d'être gagnée avec un seul pilote digne de nom.
Palmer n'a pas le niveau d'être en F1, spécialement dans un équipe qui aspire à gagner des courses.
buster
 
Messages: 1763
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede Sgrud » Dim 14 Mai 2017 20:47

Oui ça c'est certain...

Focus sur Force India qui est prenable, mais pas avec un seul pilote :roll: :roll: :roll:

Les Ferrari et McLaren sur une autre planète avec un tour sur tout le monde : ça fait très mal :neutral:
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede HAD RF1 » Dim 14 Mai 2017 21:13

Les Mercedes tu veux dire :w:

Les McLaren sont dernières au championnat, seule équipe avec 0 point (-)

Le CR Renault :

Image


Renault Sport Formula One Team a obtenu le meilleur résultat de son histoire avec la sixième place de Nico Hülkenberg, fruit d’une solide prestation lors du Grand Prix Pirelli d’Espagne 2017, disputé aujourd’hui sur le Circuit de Barcelona-Catalunya. Treizième sur la grille, Nico a réalisé un excellent départ pour s’emparer de la septième place. Ensuite, son équipe de mécaniciens l’a aidé à gagner une position supplémentaire pendant la course. Nico améliore ainsi d’une place le meilleur résultat de l’équipe, obtenu l’an passé par Kevin Magnussen en Russie. Jolyon Palmer a connu une course difficile, avec une stratégie à trois arrêts qui lui permet de terminer quinzième, alors qu’il s’était élancé de la dix-septième position. Grâce au résultat du jour, Renault Sport Formula One Team passe au septième rang du Championnat Constructeurs.

  • Nico a pris le départ en 13e position avec des pneus tendres neufs. Il a ensuite chaussé un train de gommes tendres rodées au 15e tour, avant de terminer avec un train neuf de mediums à partir du 33e tour.
  • Jolyon s’est élancé en 17e place avec un train neuf de gommes mediums. Il s’est arrêté au premier tour pour passer sur un train de tendres neufs, avant de renouveler l’opération aux 21e et 42e tours.

Nico Hülkenberg, R.S.17-02 n°27 – Grille : 13e – Arrivée : 6e.
« Cette sixième place est un grand résultat, qui nous récompense tous. Nous avons eu une part de réussite avec des voitures de pointe hors du jeu dès le départ ou un peu plus tard : nous en avons clairement profité. Dans le même temps, nous avons su saisir chaque opportunité qui s’offrait à nous et les gars ont réalisé un travail fantastique lors du second arrêt. C’est ce qui me permet de passer la Sauber. Je me sentais à l’aise avec la voiture, mais nous avons pu voir qu’il nous reste du travail pour rattraper nos plus proches adversaires. »

Jolyon Palmer, R.S.17-03 n°30 – Grille : 17e – Arrivée : 15e.
« Nous avons opté pour une stratégie différente, en raison de ma position sur la grille. Je pense pouvoir dire que cela ne nous a pas apporté ce qui était escompté. Je n’ai pas été en mesure de trouver le bon rythme avec la voiture au moment opportun. Toutefois c’était mieux avec mon dernier train de pneus. Mon travail va maintenant consister à m’asseoir avec les ingénieurs pour analyser la course, pendant que ma voiture subira elle aussi un examen complet. Je suis déterminé pour faire mieux à Monaco. »

Cyril Abiteboul, Directeur général
« C’est un résultat fantastique après des qualifications difficiles hier. Cela confirme qu’il ne faut jamais baisser les bras et être prêt à saisir la moindre opportunité. Nico a tiré parti d’un superbe départ et son équipe de mécaniciens a délivré le travail nécessaire pendant la course. Ajoutons à cela un peu de chance qui nous a permis de trouver notre voie. Nous avons bien géré la stratégie et les arrêts aux stands. En outre, notre rythme en course était meilleur que celui de nos adversaires Haas, Williams et Toro Rosso. Il est positif de constater que nous progressons toujours dans ces domaines. Toutefois, nous devons continuer à travailler dur pour comprendre comment maximiser les performances de la R.S.17. Ce week-end était inhabituel, car nous étions plus à l’aise en course qu’en qualifications. Le Grand Prix a été difficile pour Jolyon et nous sommes résolus à comprendre comment nous pouvons pallier à cela. Cap maintenant sur Monaco – un circuit au défi unique – avec l’envie de poursuivre sur notre trajectoire ascendante. »
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede Sgrud » Dim 14 Mai 2017 21:41

HAD RF1 a écrit:Les Mercedes tu veux dire :w:




Heuuuuu....... 8-: 8-: 8-: 8-: 8-:
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Messagede jmy » Mar 16 Mai 2017 22:10

Image

:carlos:
:losangef1:
Avatar de l’utilisateur
jmy
 
Messages: 1895
Inscription: Mar 4 Sep 2007 18:34
Localisation: Bordeaux

[GP17] GP d'Espagne à Barcelone

Messagede Myster » Mer 17 Mai 2017 00:02

C'est trop bon !!
Et tellement vrai malheureusement... lol
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 7261
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité