[GP16] GP d'Abu Dhabi

Le Renault F1 Team : ses pilotes, son actu etc.

Modérateurs: Heikki-spirit, Drool1, HAD RF1, noux

[GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede HAD RF1 » Ven 25 Nov 2016 18:03

Image


Image


Image

Le Circuit Yas Marina est un circuit automobile construit pour accueillir le Grand Prix automobile d'Abu Dabi de Formule 1 dont la première édition s'est tenue le 1er novembre 2009. Ce circuit moderne est situé sur l'île de Yas, à 30 minutes d'Abu Dabi, et est le second circuit de Formule 1 implanté au Moyen-Orient après celui de Sakhir à Manama au Bahreïn. Le circuit lui-même aura coûté plus d'1 milliard d'euros à construire.

Conçu par Hermann Tilke sous l'impulsion de Philippe Gurdjian, le circuit est construit par la société Aldar Properties qui bâtit également sur l'île un parc à thèmes (Ferrari World), une marina, des zones résidentielles, des installations sportives et de loisirs ainsi que des hôtels et stations balnéaires. En février 2010, Aldar a été contrainte de vendre le circuit au gouvernement d’Abu Dhabi après avoir enregistré une baisse de revenus de l’ordre de 79% en 2009.

D'une longueur de 5,554 km, le circuit comprend vingt-et-un virages, dont un virage serré, une longue ligne droite de 1 173 mètres et une épingle, entre la marina et les dunes de sable. Il dispose de grandes tribunes très spacieuses et la sortie de la voie des stands passe sous la piste grâce à un tunnel. Les voitures y tournent dans le sens anti-horaire.


  • 1er Grand Prix en 1973
  • 7 éditions (toutes sur le circuit de Yas Marina)
  • 26 dépassements en 2015
  • 29% de probabilité d'intervention de la voiture de sécurité
  • 2 vainqueurs partis de la pôle position, soit 29%
  • Record du tour : 1:38.481 - Sebastian Vettel (2011)
  • Meilleur tour en 2015 : 1:40.237 - Nico Rosberg (pôle)
[/list]

71 tours x 4.309 km = 305.909 km
Image



Image


  • Virage 1 : Négocié à la vitesse moyenne de 130 km/h, le premier virage mène à l’enchaînement rapide T2-T3. Les pilotes n’y quittent pas l’accélérateur en qualifications, mais ils y réfléchissent à deux fois quand ils sont chargés en carburant.

  • Virage 2 : Une référence pour les réglages. Le T2 requiert le plus grand besoin d’appui à l’avant pour éliminer tout sous-virage et définit ainsi la charge d’aileron sur le tracé.

  • Virage 5 : L’une des plus fortes contraintes au freinage du circuit. Les concurrents arrivent à près de 300 km/h

  • Virage 7 : Deuxième rapport et une vitesse proche de 70 km/h. Une bonne reprise est capitale en sortie avant d’aborder la plus longue ligne droite de la piste.

  • Virage 8 : Les monoplaces atteignent 320 km/h au terme de l’une des plus longues lignes droites du calendrier. La décélération ralentit les F1 à 80 km/h et les concurrents rétrogradent en deuxième vitesse avant de négocier les T8 et T9. Une suspension docile est recommandée pour chevaucher agressivement les vibreurs dans ce complexe.

  • Virage 11 : À nouveau, une longue ligne droite où l’on atteint 300 km/h avant le gros stop du T11. L’enchaînement T11-T13 requiert d’excellents changements de direction de la part de la voiture.


  • Plein régime : 56% du tour
  • Freinage : 18% du tour
  • Lignes droites : 41% du tour
  • Vmax : 341 km/h
  • Vitesse la plus haute en virage : 282 km/h au virage 4
  • Vitesse la plus faible en virage : 60 km/h au virage 7
  • Force G la plus importante : 4,6 dans le virage 3, pendant 2,2 secondes
  • Changements de vitesse par tour : 75
  • Distance entre la grille de départ et le premier virage : 178 m
  • Effet du carburant : 0,22 s au tour par tranche de 10 kg
  • Consommation du carburant : 1,82 kg par tour

Image



Image

L’avant-propos de Cyril Abiteboul


"Le Grand Prix du Brésil était assez mouvementé et l'équipe vient à peine de sécher après toute cette pluie ! La course a attiré beaucoup d'attention, démontrant définitivement que les gens adorent parler de F1. De notre côté, c’était une nouvelle épreuve d’apprentissage dont l’ensemble des aspects nous aide à notre développement futur. "

"Abu Dhabi est la dernière étape de notre première campagne en tant que Renault Sport Formula One Team. Comme nous l’avions prévu, cela a jusqu’ici été vingt manches difficiles en piste, mais l’histoire réside pour nous en nos véritables progrès accomplis en coulisses."

"Cette année, nous avons effectué un grand pas en avant sur la performance et la fiabilité de notre groupe propulseur. Nous nous attendons à ce que cela continue en 2017. Nous réalisons aussi d’énormes progrès sur les infrastructures d'Enstone grâce au bon avancement de notre programme d'expansion. Les premiers fruits seront visibles sur la voiture de l'an prochain, la R.S.17."

"Nous voulons une course solide et positive pour conclure la saison à Abu Dhabi. L’attention se portera surtout à l'avant du peloton comme le titre se jouera chez les pilotes, mais de notre côté, un belle fin offrirait un formidable soutien envers tout le travail abattu ces douze derniers mois. Nous croyons en Kevin et Jolyon pour délivrer ce que nous attendons une dernière fois d’eux cette année et nous souhaitons tout le meilleur à Kevin pour son futur."


Kevin Magnussen


Pour son ultime apparition avec l’équipe, Kevin Magnussen se livre à une interview express. Kevin, que pensez-vous des énoncés suivants ?

Abu Dhabi ? Dernière course de l'année.

Circuit de Yas Marina ? Pas mon préféré.

Course au crépuscule ? Cool.

Grasse matinée ? Excellent.

Virage préféré ? Le virage 3.

Conviendra-t-il à la R.S.16 ? Nous verrons.

Le meilleur endroit pour dépasser ? Le virage 11.

Le pire pour dépasser ? Le virage 12.

Chemical Brothers, Lionel Richie ou Rhianna ? Lionel.

Nico ou Lewis pour le titre pilotes ? Nico.

Votre premier essai en F1 à Yas ? Une expérience géniale.

11e en 2014 ? Pas vraiment une expérience géniale.

En 2016 ? Des points, j’espère.

Des projets après Abu Dhabi ? S’enivrer !

Des plans durant l’intersaison ? Me relaxer !

Votre retour ? Beaucoup de plaisir dans l’écurie.

Votre moment préféré ? 7e en Russie.

Votre aspect favori du travail avec l'équipe ? Les énormes blagues.


Jolyon Palmer


À quel point les conditions étaient-elles rudes au Brésil ?
C'était extrêmement difficile ! Je partais seizième, donc il y avait beaucoup de projections devant. Nous nous sommes retrouvés en queue de peloton pour la deuxième reprise après un pitstop. La visibilité était vraiment médiocre. Je ne voyais rien. Il y avait tellement d’eau sur la colline menant à la ligne droite des stands que la monoplace était tout le temps en aquaplanage. Les incidents étaient nombreux tant c’était un véritable défi de rester en piste. C'était vraiment dommage de percuter Daniil Kvyat, mais il était trop tard quand je l’ai vu.

Quelles sont vos impressions pour 2017 ?
Je suis vraiment très heureux de continuer avec l'écurie, d'autant qu’il s’agira de ma troisième année à Enstone. J'ai beaucoup appris cette année et je crois que ma seconde moitié de saison a été assez solide. J'aime travailler avec chaque membre de l’équipe et je suis convaincu que nous irons loin à l'avenir.

Comment jugeriez-vous votre relation avec Kevin en 2016 ?
Kevin est un garçon agréable, un excellent pilote et travailler avec lui est amusant. Nous avons bien travaillé ensemble cette année dès que nous avons su qu’il faudrait attaquer pour extraire le maximum de la voiture. Il fera de belles choses chez Haas et j’ai hâte de l’affronter dans ses nouvelles couleurs l’an prochain.

Que pensez-vous du duo de l'équipe pour 2017 ?
Je suis évidemment très heureux d’une bonne moitié ! Il me tarde de connaître Nico comme je n'en ai pas encore eu l'occasion. Je n’ai entendu que du positif à son sujet et je fais confiance aux choix de l'écurie pour 2017 et plus tard. C’est un pilote très estimé et bosseur. Nous devrions donc former un beau duo.

Vous faites partie de l'équipe depuis 2015. Quelles différences avez-vous vues cette année ?
Cette année, on a vraiment l’impression d’être une structure beaucoup plus grosse tout en ayant le sentiment d’appartenir à une entité bien plus grande. La somme de ressources et d'investissements se ressent vraiment. Renault est revenu pour être aux avants postes. On peut vraiment percevoir l’effervescence tant à l'usine qu’en piste, même si la saison a été difficile sur le plan des résultats. Tout le monde donne vraiment tout pour tirer pleinement parti de ce dont nous disposons, le tout en posant les fondations pour l’avenir.

Quels sont vos projets pour l’intersaison ?
J'ai quelques semaines chargées pour terminer l’année après Abu Dhabi. Ce sera ensuite Noël à la maison et le Nouvel An en Thaïlande. Entre tout cela, j’ai beaucoup d’entraînements prévus, mais j’ai vraiment hâte de profiter d’une bonne pause après vingt-et-une courses cette année.

Que pouvez-vous dire sur la prochaine voiture ?
J'ai vu le modèle en soufflerie. Elle a l’air géniale ! Elle sera superbe et rapide, pour l’avoir pilotée au simulateur. Le nouveau règlement est évidemment le même pour tous et nous ne saurons pas où nous nous situons face à nos rivaux avant d’être en piste à Barcelone. Néanmoins, les vitesses sont plus élevées, le pilotage est plus difficile et je pense qu’un spectacle magnifique nous attend en 2017.


Frédéric Vasseur


Êtes-vous surpris de voir à quel point l’année est passée vite ?
Oui, en un certain sens. Qui sait où tout cela a filé ? Nous avons assurément été très occupés en 2016. Il y avait non seulement les défis habituels d'une saison, une très longue saison, mais également l’élaboration et la mise en œuvre de plans pour l'avenir. Chaque tâche en entraîne une autre et l’on sent vraiment le temps qui court. L’année a été longue et je pense que tout le paddock se réjouira d’être à dimanche soir à Abu Dhabi !

Racontez-nous votre saison ?
Il y avait d’abord une phase d'apprentissage et de découverte, c’est-à-dire connaître les gens et leurs méthodes tout en développant une confiance mutuelle. L'atmosphère générale était positive et très studieuse. Nous travaillons dur pour progresser et nous sommes tous focalisés sur les mêmes objectifs. La collaboration s’améliore chaque semaine et c'est un élément essentiel dans le futur succès de l'écurie. Nous avons réalisé de vrais progrès en 2016.

Quels sont vos meilleurs moments de cette campagne ? Les hauts et les bas ?
Inscrire nos premiers points à Sotchi représentait une étape importante ainsi qu’un soulagement pour l'équipe. Le premier point de Jolyon était tout aussi important tant il traduisait son travail acharné et un nouveau pas en avant. Finalement, être régulièrement en mesure de marquer des points est plus important que des aspects ponctuels car nous avons accompli de solides progrès pour y parvenir.

Les résultats sportifs ont-ils répondu à vos attentes cette année ?
Cette saison, notre performance en piste correspondait à la réalité de notre compétitivité. Nous étions surtout dans une phase de reconstruction à Enstone avec la construction d'infrastructures et une R.S.16 à la conception très tardive par rapport à la concurrence. Sur le papier, nous savions que 2016 serait difficile, mais nous avions dans le même temps notre destin en main pour rapidement décider de nous concentrer sur 2017. Cela signifiait très peu de développement sur la voiture 2016, mais que la majeure partie de ceux-ci étaient destinés à nous projeter sur l'an prochain. Nous restons néanmoins des compétiteurs. Nous avons donc cherché à être les plus compétitifs dans la mesure du possible. C’est dans notre sang. Nous n'aurions tout simplement pas pu nous relâcher ! C’est important de progresser et d'étudier chaque détail qui nous permet d'aller de l'avant, tant aux usines qu’en piste.

Quels sont vos espoirs pour la finale d’Abu Dhabi ?
J'aimerais que nous continuions à travailler en équipe en toute transparence et que nous nous servions même de l’ultime épreuve de la saison afin d’en tirer des leçons pour l'an prochain.

Quelles sont les perspectives pour l'avenir ?
Des progrès. Nous sommes excités par notre nouvelle voiture et nous sommes impatients de la voir en piste en février. Nous connaissons notre duo : Jolyon fait déjà partie de la famille et nous avons hâte d’entamer notre collaboration avec Nico dès la fin de son contrat avec Force India. Je crois que nous avons une solide paire pour accomplir ce que nous devons faire en 2017.

Un dernier mot pour Kevin ?
Nous tenons à le remercier pour ses efforts cette année, nous savons que cela n’a pas toujours été facile. Nous aimerions le voir terminer sa dernière course avec nous dans les points et nous lui souhaitons le meilleur à venir, car c’est un pilote très talentueux.


Bob Bell


Quels sont les défis du Circuit de Yas Marina ?
Il n'y a pas de défi spécial. Il s’agit même d’une piste assez générique sur le plan des exigences. Sa surface est lisse, la hauteur de caisse ne posera donc pas trop de problèmes. C’est un point positif car la R.S.16 peut être mise en difficulté sur un terrain plus bosselé. Le tracé mélange pour sa part de longues lignes droites, deux reliées par une chicane, et des courbes pour offrir un peu de tout.
Le plus particulier concerne les horaires avec un départ au crépuscule. Les EL1 et EL3 ont lieu en journée, plus tôt que les qualifications et la course. Aussi ne seront-ils pas particulièrement représentatifs des conditions de course. La température de la piste diminue légèrement après le coucher du soleil. Nous devons prendre cela en compte pour définir les réglages. L’emploi du temps rend le week-end moins linéaire que sur d’autres rendez-vous.

Qu’espérer pour de l'équipe à Abu Dhabi ?
Nous nous attendons d’abord à une météo beaucoup plus prévisible qu’au Brésil. Ce serait un véritable plaisir de placer les deux voitures en Q2 avant de finir le Grand Prix en augmentant notre capital de points. C'est réaliste si tout se passe bien durant le week-end, y compris si les autres jouent de malchance ! Ce serait un formidable coup de pouce pour l'écurie avant l’hiver.

Qu'avons-nous appris au Brésil ?
C'était une course humide et excitante. Nous avons chaussé pour la première fois les pneus pluie de Pirelli. C'était une petite inconnue pour tous. Les conditions étaient essentiellement destinées à ces gommes, même si les intermédiaires étaient parfois au premier plan. Kevin semblait bien en inters en seconde partie de course. Nous avons donc retiré certaines leçons positives. L’abandon de Jolyon était regrettable, mais en visionnant les caméras embarquées et en découvrant le niveau de visibilité, ce type d’incident n'est pas surprenant étant donné les projections d’eau. Nous avons calculé s'il y avait assez de temps pour réparer sa monoplace durant le drapeau rouge, mais les travaux étaient trop nombreux dans de tels délais. Nous ne cessons jamais d'apprendre, tant avec notre voiture actuelle que dans notre manière de travailler et d’aborder les week-ends. Nous avons ainsi beaucoup apporté à notre banque de connaissances en vue du futur.

Comment résumeriez-vous la première campagne de Renault Sport Formula One Team ?
Cette année n'était pas qu’une question de réussite sportive. Il fallait bâtir pour l'avenir afin de pouvoir créer une meilleure monoplace et construire une écurie plus forte. Comme nous l’avons vu, Viry a réalisé un grand pas en avant sur le groupe propulseur tout en se réadaptant à son statut d’élément d’équipe d’usine, et non plus de fournisseur indépendant. La majeure partie des changements s’est portée sur Enstone. La clé a été notre croissance hors piste cette saison. Les fondations pour l'avenir sont désormais posées.

Que va-t-il se passer après Abu Dhabi ?
Nous sommes assez occupés par la production de la R.S.17 ! Nous poursuivons également sans relâche notre recrutement et l’amélioration des infrastructures d'Enstone. Beaucoup de nouveaux outils arrivent sur une base presque quotidienne et les places de parking deviennent une denrée rare ! Le défi n'est pas seulement de développer et construire la prochaine voiture, mais aussi de construire et de développer une organisation à l'unisson. Quiconque veut voir l'engagement de l'équipe et de Renault dans ce projet devrait visiter Enstone.



Image

Vendredi 25 novembre
Essais L1 : 10h à 11h30
Essais L2 : 14h à 15h30

Samedi 26 novembre
Essais L3 : 11h à 12h
Qualifications : 14h

Dimanche 27 novembre
Course : départ à 14h


Image

Image
Cliquez sur l'image
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Sgrud » Ven 25 Nov 2016 23:21

La der....
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede HAD RF1 » Sam 26 Nov 2016 23:37

Jolyon encore en Q2, ça fait quelques qualifs qu'il enchaîne les bonnes perfs ! :D
Pendant ce temps, Kmag est encore bloqué en Q1...

Sinon, alors qu'il semblait en retrait, Ricciardo nous a sorti un tour dont il a le secret :)
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Sgrud » Dim 27 Nov 2016 09:15

Palmer plus rapide que Magnussen depuis quelques temps maintenant...

Bon choix de la part de Renault ! :jap:
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede aifol » Dim 27 Nov 2016 10:46

La grosse déception de l'année c'est vraiment Magnussen. On aura l'année prochaine une meilleure idée de ce que vaut Palmer, mais quoi qu'il arrive Magnussen n'arrive pas à tout réunir pour faire de bonnes qualifs.
Ca ne veut pas dire qu'il est mauvais, si on virait tous ceux qui font une mauvaise année il n'y aurait pas beaucoup de pilotes du plateau actuel dans un bacquet mais je me demande un peu ce qui a motivé Haas pour le recruter, à part comme pour Renault un manque d'offre.
Avatar de l’utilisateur
aifol
 
Messages: 2575
Inscription: Mer 14 Juin 2006 21:57
Localisation: Lille

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Sgrud » Dim 27 Nov 2016 11:59

Sinon, pour le championnat : que le meilleur gagne !!!!

Pour moi, Rosberg mérite vraiment un titre...

Rien n'est gagné car les Red Bull et les Ferrari peuvent jouer les troubles fêtes.... :!:
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

[GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Myster » Dim 27 Nov 2016 13:07

J'aimerais aussi que Nico gagne plutôt que Hamilton... au moins pour changer un peu, et parce que Hamilton se trouve un peu trop intouchable !!

Mais au delà de tout, si rosberg est champion, il sera libéré d'un poids, et les prochains duels entre eux seront beaucoup plus sympathiques car rosberg ne sera plus entrain de courir après un titre !! (Si ils restent dominateurs malgré les changements de réglementation)
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 7261
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

[GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Myster » Dim 27 Nov 2016 14:41

Ce dépassement de rosberg sur verstappen m'a mis en pression lol
Renault Sport F1 !
Avatar de l’utilisateur
Myster
 
Messages: 7261
Inscription: Lun 10 Avr 2006 17:02
Localisation: Montrouge

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede HAD RF1 » Dim 27 Nov 2016 16:22

On remerciera Hamilton d'avoir copieusement ralenti son rythme, on a eu le droit à une fin de course plutôt intense avec la remontée de Vettel.
Au final, il n'a pas réussi à empêcher Rosberg de remporter le titre et c'est tant mieux :)
Le meilleur n'est probablement pas champion ce soir, mais ce titre récompense un pilote très sympathique :wink:

Red Bull à merdé sur la stratégie de Ricciardo, encore une fois. Dommage, le podium (voir mieux avec le tacticien Hamilton) était jouable. Verstappen est bien remonté après son TAQ du premier tour, superbe premier relai en super soft !

Côté Renault, Palmer à fait un début de course très encourageant en ultra soft, mais le passage aux softs lui aura été fatal avant qu'il ne fasse une grossière erreur derrière Sainz... Encore inconstant, à revoir l'an prochain avec une meilleure monoplace et face à Hulk :wink:

Triste dernier GP chez Renault pour Hulk...
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Sgrud » Dim 27 Nov 2016 16:48

Bravo Nico !

Titre mérité !!!!

Une nouvelle aire commence maintenant......en espérant voir Red Bull devant, et Renault au moins en milieu de grille !!!!

Nous avons mangé notre pain noir......ça, c'est fait ! :jap:
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede aifol » Dim 27 Nov 2016 17:11

Petit joueur Hamilton, je pensais qu'ils préfèrerait perdre le titre avec panache plutôt que de le gagner en mettant la sportivité au second plan. Il est meilleur ok, mais effectivement pour l'année prochaine Rosberg aurait eût du mal à s'en remettre, là il va être libéré et je l'espère être plus agressif.
Avatar de l’utilisateur
aifol
 
Messages: 2575
Inscription: Mer 14 Juin 2006 21:57
Localisation: Lille

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Sgrud » Dim 27 Nov 2016 17:28

Pas bon pour le cœur ce GP : les 4 premiers en 1.7 sec !!!!!! :shock:
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Sgrud » Dim 27 Nov 2016 20:07

Et en passant : encore une très bonne course de Hulk !!!! :jap:
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede HAD RF1 » Dim 27 Nov 2016 22:25

Plus généralement, une très bonne fin de saison de sa part :jap:

Il a confirmé que lorsque sa monoplace est à l'abri des problèmes techniques, il est devant Perez :)
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede dex07 » Lun 28 Nov 2016 11:25

Une année difficile s'achève. J'espère que la saison prochaine sera plus positive pour Renault. Bon maintenant on attend patiemment les premier essais hivernaux ? :mrgreen:
dex07
 
Messages: 1439
Inscription: Mar 15 Fév 2005 21:26
Localisation: 92

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede Sgrud » Lun 28 Nov 2016 11:55

Patiemment.... :mrgreen:
Sgrud
 
Messages: 3678
Inscription: Dim 13 Fév 2005 01:41
Localisation: Belgique

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede buster » Mar 29 Nov 2016 00:07

La saison est finie...et l'attente va être interminable ! :crise:
buster
 
Messages: 1763
Inscription: Lun 3 Juil 2006 21:39
Localisation: Marseille

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede aifol » Mar 29 Nov 2016 11:45

[mode 20e siècle ON] 3 mois pfff, il fût un temps où l'intersaison était vraiment interminable avec juste auto-moto pour être tenu au jus si on avait pas oublié de programmer son scope VHS o: [/mode 20e siècle OFF]
Avatar de l’utilisateur
aifol
 
Messages: 2575
Inscription: Mer 14 Juin 2006 21:57
Localisation: Lille

Re: [GP16] GP d'Abu Dhabi

Messagede HAD RF1 » Jeu 1 Déc 2016 19:04

Ou encore l’Équipe qui publiait les chronos des essais hivernaux :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
HAD RF1
 
Messages: 11467
Inscription: Mer 9 Fév 2005 15:32
Localisation: Aisne


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

cron